Archive of ‘Sorties’ category

Dali @ Beaubourg du 21 novembre au 25 mars 2013

dali-autoportrait



Trente ans après l’exposition événement de 1979, le centre Pompidou organise une nouvelle rétrospective Salvador Dali (1904-1989)
Cette exposition présente plus de 200 oeuvres (peintures, sculptures, vidéos, interviews, performance..) de l’un des artistes les plus prolifiques et les plus controversés de l’art moderne.
Présentée du 21 novembre au 25 mars 2013, elle permet de découvrir tous les aspects d’un artiste très populaire aux talents multiples.
Dali était-il un génie? un fou ? un obsédé sexuel ? un provocateur ?
La scénographie repose sur une idée très simple, que Dali avait émise lui même en 1979 : on retrouve les grandes peintures sur les pourtours des salles d’exposition, alors que le centre reste vide ou  composé d’ilots avec les petites toiles.
Créateur d’un univers onirique sans précédent, Dali est surtout connu pourr ses tableaux symboliques et surréalistes des années 1930 et ses apparitions télévisées qui font de lui, un pionnier de la performance.
L’exposition propose un parcours à la fois chronologique et par thème : 
- L’ultralocal et l’universel
- De la « Residencia de Estudiantes » aux voies du surréalisme
- Le surréalisme et la méthode paranoiaque-critique
- Mythes et histoire
- Théâtralité
- Science, mystique et théorie
- Autoréférence et grandes machines
De son enfance à Figueres, à ses rencontres à la « Residencia Estudiantes » de Madrid (le poète Federico Garcia Lorca et le cinéaste Luis Bunuel), perméable aux courants du modernisme, cubisme mais aussi à des manières de peindre plus académique, tout ceci contribue à la construction de son mythe.
La rencontre avec Gala, en 1929 se produit au même moment que le tournant majeur de sa carrière : Le surréalisme. Il se livre alors, à toutes sortes de transgressions dans des peintures où chaque détail compte.
Quelques oeuvres cultissimes qui ont retenu mon attention :
Autoportrait au cou raphaélesque





Dali fonde la méthode « Paranoïa-critique » : éviter de devenir la victime du délire, et au contraire, de le promouvoir auprès du public.

 


Il réinvente « L’angélus de Millet »


 

 

Hallucination partielles, six images de Lénine sur un piano

Le fameux tableau des horloges molles…

Persistance de la mémoire

 

Infos pratiques
Centre Georges Pompidou, place G. Pompidou 75001
Métro : Hôtel de Ville, Rambuteau, Châtelet
Heures d’ouverture : Tous les jours, sauf le mardi de 11h à 21h (fermeture de caisse à 20h)
Nocturne le jeudi jusqu’à 23h pour les galeries 1 et 2
PMR ++++
- Entrée au niveau du 24 rue du renard angle st Merri
- Aucune marche
- Ascenseur
- Exposition gratuite pour soi et son accompagnateur, on ne fait aucune queue, je dois dire que c’est drôlement agréable ^^
Remarques et Appréciations personnelles
Musée parfaitement adapté à tous les types de handicap.
Vue imprenable sur Paris !!!!
Très belle exposition, où sont regroupés une très large collection des oeuvres de Dali !
Après, je ne suis pas extrêmement sensible au surréalisme, même si je reconnais bien évident son immense talent. J’ai adoré un de ses tableaux mais qui est, pour le coup absolument pas représentatif de son travail.

C’est l’exposition du moment, je vous conseille donc d’y aller pour vous faire vous même votre propre opinion.

Pour éviter qu’il y ait trop monde, optez si vous pouvez, pour le créneau « déjeuner ou nocturne », même si les espaces sont vastes, c’est toujours plus agréable d’aller à son rythme sans bousculade.




N’hésitez pas à me suivre :

Donel Jack’sman @ Point Virgule

o647-spotlight

« Je raconte toujours ma life « 

 

Donel est né au cameroun, il a grandit à Villiers-le-Bel, il aurait pu faire basketteur ou rappeur mais non après avoir fait les cours florent et une licence en communication, il décide de mettre à profil sa tchache et son sens de la répartie pour écrire en 2008 son premier spectacle « J’raconte ma life ».
Il est repéré très vite par le festival Juste pour rire, et a eu de nombreuses récompenses.
On peut le retrouver dans quelques apparitions au cinéma ou à la télé.. Mais surtout depuis l’année dernière dans l’émission de Laurent Ruquier « On ne demande qu’à en rire » qui la fait connaître au grand public. Il est devenu un sociétaire de l’émission. On a pu découvrir son sourire, son naturel, sa spontanéité et ses sketchs engagés.

 

Donel évoque entre stand up et parodie, le quotidien à travers son regard pointu et satirique.
Courez-y vite, si vous voulez une heure de rire !!!!!!!

 

 
Infos Pratiques
Le point Virgule : 7 rue sainte croix de la Bretonnerie 4e
Infos complémentaires 01,42,78,67,03
Prendre ses places sur billets reduc, vous trouverez des prix intéressants : http://www.billetreduc.com/10164/evt.htm
Métro : Hôtel de Ville
 
Appréciations personnelles
j’ai beaucoup aimé son One Man Show. la salle est vraiment intimiste, ca renforce le contact avec la scène. Il était fun, super à l’aise !! TOP
Ce jour là, nous étions avec des élèves plutôt marrants, Sacré medhi tout près de nous, qui ne manquait pas de répartie ^^
 
PMR +++
- Pas de marche
- entrée exigue, le fauteuil passe juste
- attendre que tout le monde rentre pour s’installer
- le personnel est adorable !!
 

 

L’exposition Van Cleef & Arpels au musée des Arts décoratifs

vca

Toute l’audace de la création d’une grande maison de joaillerie est mise en lumière dans la nef du musée des Arts Décoratifs, au travers de plus de 500 bijoux qui font la renommée de Van Cleef & Arpels depuis 1906.
 
L’histoire de VCA est jalonnée de nombreuses inventions et techniques, transmises de générations en générations dans les ateliers,: le serti mystérieux, les bijoux transformables, la minaudière…

Une minaudière : petit nécessaire de fille, on pouvait y trouver montre, peigne, cigarette…
Parmi les créations les plus emblématiques, on retiendra le collier zip, suggéré par la duchesse de Windsor en 1951 ou encore la collection Alhambra qui rencontre un vif succès pendant plus de quarante ans.
 
L’exposition présente les créations de la marque par décennies, des années 20 à nos jours sublimement mises en valeur dans une nef intimiste entre dessins, croquis, anecdote, une vidéo passionnante présentant les métiers de l’atelier.
 
 
Appréciations personnelles
 
Je vous recommande vivement cette exposition, bon je pense que les filles peuvent y rester des heures par contre ^^.
Très belle exposition, pleine de magie, on en ressort emerveillé par la beauté des pièces uniques et le travail fourni pour y arriver. La plupart des pièces sont des collections particulières (Grace Kelly..) ça laisse songeur :).  
 
Infos pratiques
 
du 20 septembre 2012 au 10 février 2013
 
Musée des Arts Décoratifs – nef
107 rue de Rivoli 75001
Métro : Palais Royal, pyramides ou Tuileries
Horaires : de mardi au dimache de 11h à 18h nocturne le jeudi jusqu’à 21h (fermé le lundi)
 
PMR ++++
 
- Entrée sans marche par la librairie du musée
- Exposition gratuite ainsi que pour l’accompagnateur si vous présentez votre carte d’invalidité
- Un homme de la sécurité nous accompagne dans les coulisses de l’exposition pour prendre l’ascenseur
- Très bon accueil du personnel
 
 
 

« A la française » d’Edouard Baer @ Théâtre Marigny le 26.09.12

baer
 
Acteur, réalisateur, metteur en scène Edouard Baer est un véritable touche à tout. Depuis le 21 septembre, il monte sur les planches du théâtre Marigny, pour sa nouvelle mise en scène « A la française ! ».
A ses côtés Leila Bekhti (pour la première fois sur scène), Atmen Khelif, Léa Drucker, Vincent Lacoste, Lionel Abelanski en alternance..
 
Hier soir, sur scène étaient présents Leila Bekhti, Atmen Khelif, Philippe Duquesne..
 
Le thème
 
Alors que le G20 doit se tenir à Paris, le ministe des affaires étrangères a décidé de faire appel à Edouard Baer (qui joue son propre rôle) pour organiser la cérémonie d’ouverture. Choisi pour son humour et son charme à la française, il n’a pas le droit à l’erreur. Il a une nuit, avec sa troupe pour organiser l’événement et faire jaillir de billantes idées pour illustrer une France moderne.
 
Un pitch déjanté à l’image d’Edouard. Depuis le début de sa carrière il n a de cesse de participer à de nombreux projets plus ou moins fantaisistes.
Il y a deux ans, sa précédente pièce « Miam Miam » avait connu un véritable succès tant au niveau du public que des critiques. Malheureusement je n’avais pas vu cette pièce, je ne peux donc pas comparer.
 

 
 
Appréciations personnelles

 
J’étais accompagnée de deux de mes cousines et de leurs amies. Nous étions heureuses et excitées de voir une pièce avec Edouard dans ce magnifique théâtre parisien !!!!!
 
A la fin de la pièce, nous étions toutes d’accord. Notre avis était plutôt unanime et mitigé.
 
Je dois vous avouer que cette pièce m’a laissé plus que sceptique. Je suis fan de l’humour, du flegme, du charme et de l’esprit d’Edouard Baer. La pièce est centrée très largement sur lui, laissant peu de place aux autres comédiens. En ça, je n’ai pas du tout été déçu, il a fait du grand Edouard Baer. On était dans son univers un peu louffoque.
 
En revanche, sur le scénario, l’intérêt des saynetes, les jeux de mots plus ou moins drôles, le jeux des autres comédiens, je suis beaucoup plus perplexe. Leila Bekhti est loin d’être exceptionnelle, les autres sont quasi insignifiants à part la femme de ménage à l’accent du sud, l’actrice Guilaine Londez que l’on a pu remarqué précédemment dans « Liberté-Oléron ou « Le bonheur est dans le pré »).
 
Je déconseille fortement cette pièce si vous n’êtes pas fan d’Edouard Baer.
Et même si vous l’adorez, le prix est excessif pour ce que c’est (nos places en catégorie 1 au 18 ème rang étaient à 45e tout de même !!!!).
 
 
Infos Pratiques
Théâtre Marigny, carré Marigny 75008
réservation PMR directement sur la ligne du théâtre au 01.53.96.70.30 
Métro : Champs-Elysées Clémenceau
 
PMR ++++
Pour la grande salle, on rentre sur le côté gauche du théâtre au niveau du bar
- une mini marche à l’entrée
- salle de plein pied, les balcons sont imposible aux fauteuils
- prendre des places numérotées pour être sur d’être à côté de ses amis
 
 
 


Soirée Découflé à la Villette le 20.06.12

Philippe-Decoufle__Exposition_Opticon_m
Nouvelle Halte à Paris pour le chorégraphe le plus populaire de la danse contemporaine. 
Forts du succès d’Octopus et d’un spectacle conçu pour le cirque du soleil, Philippe Découflé et la compagnie DCA investissent la Grande Hall de la Villette avec une exposition « OPTICON » et deux spectacles « PANORAMA » & « SOLO ».
Dans tous les cas, les idées explosent : projection d’images, jeux d’ombres et de lumières, effets kaléidoscopes… Découflé regorge d’imagination et d’ingéniosité pour nous surprendre et nous émerveiller à chaque spectacle. Avec toujours en prime la sensualité, le désir de beauté, le goût du jeu, et une bonne dose d’humour.

J’avais pris un pack expo + spectacle…

OPTICON

« Opticon » est une exposition à mi-chemin entre l’art contemporain et le milieu du cirque qui invite les visiteurs à découvrir, expérimenter et créer à travers une succession d’installations intéractives de jeux d’optique. Elle est consacrée au milieu fantasmagorique du chorégraphe.
De 7 à 77 ans, vous serez émerveillés par toutes ces trouvailles ingénieuses, on est initié aux secrets de fabrications de certains tours, des plus artisanaux façon Méliès aux plus innovants des spectacles de Découflé. 
La première partie de l’expo présente de manière classique une rétrospective du travail du chorégraphe à travers maquettes, dessins, costumes et éléments scéniques.
Ouvrez l’oeil
L’autre partie, plus intéractive, est conçue comme une succession d’expériences sensorielles et ludiques.
boite hexagonale 100 % kaléidoscopique
jeux de lumière projetée sur écran
effeuillage grâce à une plume ^^
On se prend au jeu, j’ai adoré !!
PANORAMA
Le chorégraphe revisite l’histoire de la compagnie DCA en piochant dans ses valises : on y trouve certaines séquences issues des spectacles précédents (Codex, Petites pièces montées, Shazam!…) et pour la première fois des oeuvres de jeunesse (Vague Café, Jump).
C’est plutôt une variation qu’une simple reprise, les filles dansent ce qui l’était par des garçons, ils font à cinq ce qui fût créé pour quatre…
Un monsieur loyal hilarant fait le lien entre les différents tableaux du spectacle.
c’est très réjouissant de plonger dans l’univers de Découflé, de la poésie, de l’humour burlesque, de la sensualité et plein d’autres choses que je vous laisse découvrir..

J’ai adoré les séquences « ombre & lumière » où les danseurs semblent être dirigés comme des pantins par une instance divine. C’était poétique et vraiment magnifique.
Mon deuxième coup de coeur revient à ce tableau, où deux amoureux, derniers survivants sur la terre, s’aime et se déchirent dans les airs.
Infos pratiques

Quand ?
- Panorama du 6 juin au 1er juillet
Mercredi, vendredi, samedi à 20h30
Jeudi à 19h30
Dimanche à 18h
Durée 1h30
- Opticon du 6 juin au 15 juillet
de mercredi à diamanche de 14h à 20h
Où ?
Grande Hall de la villette, salle Charlie-Parker
211 Avenue Jean Jaurès 75019
métro : porte de Pantin
Pour tout renseignement ou réservation : 01.40.03.75.75
Combien ?
vous avez des offres pour l’expo « Opticon » + 1 des spectacles « Panorama » ou « Solo »
26 euros (au lieu de 32e) en catégorie 1
22 euros (au lieu de 26e) en catégorie 2

PMR ++++
Le lieu de l’expo et du ballet sont parfaitement accessibles :
- Ascenseurs et monte-charge pour les différents niveaux de l’expo
- Aucune marche pour la salle de spectacle 
- Places privilégiées au premier rang
- Toilettes adaptées
- Accueil chaleureux
Remarques et appréciations personnelles
Emerveillement garanti pour tous les âges, pour un prix plus que raisonnable. 
Allez-y ! et n’hésitez pas à emmener vos enfants !
Excellente expo, parmi les plus amusantes et intéressantes que j’ai pu faire cette année.
Le spectacle Octopus avait été « ma palme spectacle » de l’année dernière, donc forcément je me demandais si Panorama serait aussi bien et finalement aucune déception, au contraire, c’était top !!
Découflé est vraiment un génie créatif, passionnant de voir cette re-création. Je le recommande vivement !!!!

« Ma première fois » au Palais des Glaces !!!!

vz-fb187285-b56e-49b5-8491-64f6ad81b190

Après son succès au théâtre Michel, « Ma Première Fois » prolonge au Palais des Glaces !!

Se basant sur plus de 40 000 témoignages recueillis sur un blog intitulé « myfirstime.com », invitant les internautes à raconter de manière anonyme, leur première fois.
Ken Davenport crée la pièce « My First Time », qui est un florilège des témoignages les plus dingues, les plus touchants, les plus drôles mais toujours authentiques.
Le succès est immédiat et la pièce devient très vite un véritable phénomène mondial.
La pièce est arrivée en France, il y a quelques mois, elle se jouait au théâtre Michel avec Astrid Veillon comme tête d’affiche. Son rôle est actuellement repris par Séverine Ferrer.
Les trois autres acteurs sont un peu moins connus : David Macquart, Belen Lorenzo et David Tournay.

En arrivant dans la salle, on nous donne une petite feuille à remplir sur notre première fois, que les acteurs récupèrent juste avant le spectacle. Les plus cocasses seront lus pendant le show. 
La pièce alterne des sketchs tantôt touchants, ou drôles avec différents effets scéniques, très bien pensés. On peut noter beaucoup de joie et de bonne humeur sur scène.








Infos Pratiques
Palais des Glaces
37 rue du faubourg du Temple, 75010
Méro : République ou Goncourt
A partir du 27 avril 2012
Horaires : mardi, jeudi, vendredi à 21h / samedi à 18h30 et 21h
Location : 01.42.02.27.17 ou sur billet reduc http://www.billetreduc.com/68683/evt.htm
Pour plus de renseignements : http://www.palaisdesglaces.com

PMR ++++
- Une seule petite marche à l’entrée
- Guichet dans le hall, à hauteur de fauteuil
- La salle principale est 100 % accessible, les autres ne le sont pas. se renseigner pour savoir si, ce qu’on veut voir est bien dans la salle 1.
- Personnel accueillant 
Remarques et appréciations personnelles
Je dois avouer que j’ai été agréablement surprise par le jeu des acteurs, j’avais un petit à priori sur Séverine Ferrer qui s’est toutefois très bien débrouillée sur scène.
De plus, petit coup de coeur pour la mise en scène, bravo à Gabriel Olivares, avec peu d’accessoires (4 tabourets et des panneaux blancs) il a réussi à créer des atmosphères différentes dans chaque scènes courtes avec de belles trouvailles. J’ai adoré les effets d’ombres chinoises, l’idée du sketch à l’envers magnifiquement interprété. Les acteurs nous ont fait beaucoup rire. On a passé un très bon moment !!!!
Ca a permis un moment d’échange entre copines sur les détails de notre première fois, c’est toujours amusant ^^ En plus c’est assez chaud sur scène, les acteurs hommes se dénudent hummm

La séduction pour les nuls le 25.05.12

vz-3550a70e-9669-40a7-89f7-2d9cbd7b2a4a



Vous n’arrivez pas à draguer, vous ne savez plus quoi faire… Greg Granier est là pour vous !! 

Découvrez la drague à travers un coaching en séduction 100 % sexy et intéractif.
Les thèmes abordés sont : la drague à la préhistoire, les secrets des grands séducteurs, des techniques venues du monde entier, comment aborder un inconnu, les 10 commandements d’un premier rdv réussi… 
Humour, charme, strip-tease, magie même oui oui, rien de tel pour passer une bonne soirée, en couple ou entre amis. On aime quand Greg perd le fil, on rit même, de ses vannes un peu nazes.
N’hésitez plus, courez-y !!!!!

Infos Pratiques

Théâtre La cible 
62 bis rue Jean-Baptiste Pigalle 75009
Métro : Pigalle
N’hésitez pas à consulter le site du théâtre : http://www.theatrelacible.com/
Pour prendre vos places, je ne saurais que trop vous conseiller mon site préféré « Billet reduc » pour avoir un max de réduction : http://www.billetreduc.com/67672/evt.htm

PMR +++
l’espace est vraiment restreint, il n’ y a pas beaucoup de places, juste pour un fauteuil uniquement. 
- Aucune marche
- Guichet et Accueil directement à droite 
- Personnel très accueillant
- Il faut attendre que tout le public rentre dans la salle, pour que le fauteuil puisse s’installer. On est un peu gêné par le rideau pour bien voir sur scène
- ou sinon apparemment, on peut passer par derrière, pour se retrouver de l’autre côté de la salle pour une meilleure vue.

Remarques et appréciations 

Le lieu est un tout petit café théâtre, très convivial, le public est tout autour de la scène permettant l’interaction avec le comédien. A la fin du spectacle, on repart en connaissant le public, les prénoms de chacun, des anecdotes…
On passe tous un bon moment !! Les gens avait tous l’air ravi.

Paires et séries de Matisse à Beaubourg le 04.05.12

IMG_0287
Matisse ne cesse de reprendre, de répéter les mêmes compositions selon des toiles et des traitements distincts, en paire ou en série. 
D’une oeuvre à l’autre, il fait varier le cadre, le dessin, les couleurs. C’est une méthode d’exploration de la peinture. Au travers  de ce filtre particulier, c’est toute l’oeuvre de Matisse que cette exposition propose de nous faire découvrir. Chronologique, le parcours donne en effet à voir un demi-siècle de travail, du pointillisme de ses débuts aux papiers découpés. 
Le pont st Michel (vers 1900)
Matisse peint depuis les fenêtres de son appartement quai St-Michel. L’artiste découvre  l’impressionnisme.
On peut voir que le tableau sous la neige est beaucoup plus travaillé, restituant l’idée de mouvement par le déplacement des péniches, la fumée, les silhouettes. Alors que les deux autres sont sans mouvement et narration, avec des aplats de couleurs. 
Intérieur, bocal de poissons rouges (vers 1914)
Poisson rouge et palette 
Dans ses deux tableaux, le temps est une notion essentielle.
Le premier tableau évoque un moment précis. Tout est figé, immobile.
Dans le second, peint quelques mois plus tard, le point de vue est resserré. 
.
Laurette sur fond noir, robe verte (vers 1916)
Le peintre dans son atelier 
Laurette est un modèle italien professionnel avec qui, Matisse travaille pour une vingtaine de portraits. Ici, elle semble assoupie.
L’autre tableau montre l’artiste dans son atelier, en train de représenter la dormeuse. On peut voir que le tableau et le modèle sont beaucoup moins travaillés que le premier tableau. 
La blouse roumaine (vers 1940)
Le rêve
La blouse roumaine est une pièce de vêtement remarquable tant par ses manches bouffantes que par ses motifs décoratifs géométriques et colorés, qui relie les deux oeuvres. L’artiste en possédait tout une collection offerte par son ami le peintre Théodore Pallady. Le rêve a été peint en un an. 
On notera une pratique quasiment sérielle constituée par la répétition de compositions jusqu’au passage à une variation sur un autre tableau.
Nus bleus (1952)
Matisse inventa le principe des gouaches découpées. Elle devinrent , dans les années 1940 et jusqu’à sa mort, son moyen d’expression. c’est une parfaite synthèse entre la ligne et la couleur en découplant ses formes dans des feuilles vivement colorées avant de les assembler.
Et dans cette série de variations où change légèrement le cadrage, la position des membre, l’inclinaison de la tête, le sujet semble inépuisable. Tous les détails ont été supprimés, le corps fait forme et plus encore tensions et rythmes.
Pour notre petite après midi entre filles, ce fût un agréable moment culturel, l’exposition est assez courte, il y avait peu de monde en ce vendredi, donc forcément c’est beaucoup plus agréable. Le sujet était très intéressant. J’aime beaucoup le travail de Matisse. On a pu voir les fluctuations du trait sur les dessins représentés, c’était intéressant.
Cette expo ne rentrera pas forcément dans mes expos du siècle, mais c’était chouette.




Infos Pratiques : 
Matisse Paires et série du 7 mars au 18 juin 2012
L’exposition sera ensuite présentée a Copenhague jusqu’en octobre et au Metropolitan Museum of Art de New york du 4 décembre au 17 mars 2013

Centre Georges Pompidou, entrée principale Piazza, Place Georges Pompidou 75001
Métro: Hôtel de Ville, Rambuteau, Châtelet
Standard : 01.44.78.12.33
Programmation ou renseignements : http://www.centrepompidou.fr/

Heures d’ouvertures : 
Tous les jours, sauf le mardi, de 11h à 21h, fermeture des caisse à 20h
Nocturne le jeudi jusqu’à 23h pour les galeries 1 et 2
Fermeture le 1
er mai



Accessibilité aux PMR +++++
Page spéciale PMR en fonction de tout type d’handicap : http://www.handicap.centrepompidou.fr/handicapcp/site/index.php
Numéro PMR : 01.44.78.16.73
- Entrée PMR au niveau du 24 rue du renard 75001 angle st-Merri, Ascenseur du public
- Aucune marche
- Billets PMR et d’un accompagnateur gratuits, les suivants sont payant
- Accueil personnel : bon, souriant

Remarques et appréciations personnelles  
Musée très adapté à tous les types de handicap, une vraie volonté d’ouvrir la culture au plus grand nombre, en apportant les réponses adéquates. 
Vue imprenable sur Paris, restaurant / café Costes au 4ème étage avec une vue sur tout Paris par contre très mauvais service, personnel hautain, service super long, la carte est plutôt chère. Bon après en tout connaissance de cause, pour prendre un verre, ça reste tout de même très sympa et romantique ^^

La Foire de Paris le 02.05.12

foire-de-paris
En ce lendemain du 1er mai, Nous décidions d’aller à la Foire de Paris avec ma binôme, remise sur pied. ^^ Je dois avouer avoir eu quelques préjugés avant d’y aller, pensant y trouver des milliers d’aspirateurs ou autres machines à laver, et en fait non j’ai été très agréablement surprise…
L’entrée est à 10 euros pour les détenteurs d’une carte d’invalidité au lieu de 12 euros pour une entrée classique. 
Miss C est une adepte de la Foire de Paris, les lieux n’ont plus de secret pour elle, elle m’a donc guidé de mains de maître nous permettant d’être efficaces, et de pas perdre de temps.
En arrivant dans l’allée centrale, nous avons aperçu sur une estrade, un petit spectacle de danse colorée.
Rien de tel pour bien débuter cette journée n’oublions pas, que le thème de la foire est la joie cette année.
Pour commencer j’avais très envie de découvrir l’espace « Bien-être et Beauté », plutôt alléchant non ?
Je découvre une succession de stands assez divers et variés : 
- Des stands proposant des cosmétiques bio (à base d’algues ou à base de produit de la mer morte), des vernis pas chers (classique, craquelés, magnétiques très tendance cette année), des lisseurs pour les cheveux avec possibilité d’être coiffée sur place, de nouvelles techniques d’épilation…
- Mais également des stands relatifs au confort avec des oreillers moelleux, des fauteuils massants, des baignoires type jacuzzi…
Ensuite, arrive l’heure du déjeuner, donc naturellement nous nous dirigeons vers le hall « Vins et Gastronomie ». Quel plaisir pour les papilles, entre les producteurs de vins, on retrouve de sublimes fromages des alpages, des saucissons de tout types, classiques ou originaux au kangourou, cèpes ..  (on a pu déguster la saucisson à la tomme de chèvre, tartiflette), des apéritifs locaux du pays basque aux noms grivois héhé (je vous laisserai les découvrir sur les photos ^^) et plein d’autres délices sucrés. 
Mais bon, nous avions envie de manger créole ou réunionnais, des saveurs d’ailleurs !! 
Juste à côté se trouve le Hall « Cultures et Richesses du Monde ». On s’émerveille avec toutes ces couleurs, cette musique gaie, cette joie de vivre qui nous prend aux tripes. On ne savait que choisir et finalement ce qui a retenu notre attention, c’était un des stands réunionnais qui proposait des punchs maison servis dans un ananas. Nous étions conquises !!!! 
Nous voilà transportées vers d’autres contrées en plein coeur de Paris. On a pu goûté un samoussa et un bouchon chacune, fort bons, l’accueil était top donc on a décidé de se poser tout près pour déguster leurs spécialités. Un vrai régal !!
Notre déjeuner !!
En pleine dégustation Humm
Après cette petite pause bien méritée, nous avons découvert le coin artisanat du monde, les artisans étaient regroupés par continent ce qui nous a permis de faire en cette fin d’après midi, un petit tour du monde de l’artisanat.
Notre petit coup de coeur, un créateur uruguayen 
Le bilan de cette journée est plus positif, donnant un peu de couleur, de soleil à ces quelques jours pluvieux.
Infos Pratiques
Pour tout renseignement, n’hésitez pas à consulter le site : http://www.foiredeparis.fr/
Porte de Versailles du 27 avril au 8 mai 2012
Métro portes de Versailles ou Balard 
Tramway ligne T3 arrêt Porte de Versailles
Ouvert tous les jours de 10h à 19h (Nocturne le 4 mai jusqu’à 23h)
Les tarifs : 
- plein tarif 12e
- PMR 10e
- enfants de 7 à 14 ans : 7e
- enfants < 7 ans : gratuit
achat des billets en ligne sur les sites habituels (fnac, digiticks..) ou sur place
Infos PMR
- 100 % accessible
- Pas de marche, des ascenseurs dans les bâtiments
- possibilité d’emprunter des « mobilettes » si vous avez des difficultés à marcher, à l’accueil Pmr se trouvant à droite après l’entrée
Remarques et appréciations personnelles 
C’était plutôt une bonne surprise, très bonne journée entre copines !!

Newton le fétichiste au grand Palais le 05.04.12

8970_xxl

Après avoir fait l’exposition Beauté animale aux Galeries nationales, nous voilà parti de l’autre côté du musée, à la galerie sud-est du Grand Palais pour l’exposition dont on parle tant en ce moment.


C’est la première rétrospective sur Helmut Newton depuis sa mort en 2004.

L’œuvre de Newton (né à Berlin en 1920, fuyant l’Allemagne en 1938, mort à Los Angeles en 2004) a cherché à restituer la beauté, l’érotisme, l’humour, que sa sensibilité lui permettait de relever dans les rapports sociaux des mondes qu’il fréquentait : la mode, le luxe, l’argent, le pouvoir.
Dans ses thèmes de prédilection (mode, nus, portraits, détails), il n’a cessé de se libérer de toute contrainte imposée, alors même qu’il travaillait le plus souvent dans un cadre de « photographie appliquée » à la commande.
Son œuvre est une vision nouvelle et unique du corps féminin contemporain, traversée par une forme de fétichisme. Il est amoureux de la provoc’ et du « porno chic ». Il a également joué sur le registre de l’érotisme avec l’utilisation d’objets normalement dénués de signification charnelle. Chaussures, lunettes, cigarettes, minerve, corset, manteaux de fourrure, chaînes… au côté des porte-jarretelles et autres effets de lingerie. Chez Newton, on passe aisément de l’exhibitionnisme au sadomasochisme.


J’ai beaucoup aimé cette exposition, déjà car je suis très sensible à l’esthétique, J’adore la photographie, Newton a un talent énorme, on peut voir de nombreuses photos de mode pour les Vogues du monde entier, pour Courrèges notamment. Pour lui, une photo de mode doit ressembler à tout sauf à une photo de mode, un shot de paparazzi, un moment de vie..  Il aime les femmes au corps sculptural, grandes, légèrement masculine, sur d’elle, puissantes, séductrrices, dominantes. Elles assument la pleine liberté de leur corps, ouvertes à tous les fantasmes dans un raffinement extrême.
De nombreuses célébrités ont été photographiées par lui, je retiens notamment les princesses Caroline et Stéphanie de Monaco, Elysabeth Taylor, la sublime Catherine Deneuve, Yves saint-Laurent, des collectionneurs d’art..


On a pu voir également un extrait vidéo d’une de ses séances photo avec Cindy Crawford, c’est toujours intéressant de voir les artistes s’exprimer sur leurs oeuvres. Il était assez perfectionniste, il savait exactement ce qu’il voulait. Dès qu’il avait obtenu la photo qu’il désirait, il passait à une autre pose ou scène. 
Il y avait enormément de monde en nocturne, mais je vous conseille vivement d’aller voir cette exposition malgré tout, elle vaut le coup. 

Infos Pratiques et horaires d’ouvertures : 
Newton le fétichiste à la galerie sud-est du Grand Palais Du 24 mars au 17 juin 2012 
Tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 22h. 
Fermé le 1er mai


NB : En raison du succès de l’exposition Newton, une ouverture exceptionnelle est mise en place


 pendant les vacances de Pâques, les mardis 17 et 24 avril 2012, de 10h à 22h. 

Évitez les files d’attentes et réservez dès maintenant vos billets ! http://www.grandpalais.fr/grandformat/exposition/helmut-newton/


Accessibilité aux PMR +++
- Entrée en face du Petit Palais, au niveau de la nef, pente légère inclinée, ascenseur
- 1 mini marche
- Billets PMR et d’un accompagnateur gratuits, les suivants sont payant
- Accueil personnel : plutôt bonne

Remarques et appréciations personnelles  
Bien se renseigner sur le lieu précis de l’expo au sein du Grand Palais, pour ne pas avoir à faire tout le tour du musée.

1 2 3