Dali @ Beaubourg du 21 novembre au 25 mars 2013



Trente ans après l’exposition événement de 1979, le centre Pompidou organise une nouvelle rétrospective Salvador Dali (1904-1989)
Cette exposition présente plus de 200 oeuvres (peintures, sculptures, vidéos, interviews, performance..) de l’un des artistes les plus prolifiques et les plus controversés de l’art moderne.
Présentée du 21 novembre au 25 mars 2013, elle permet de découvrir tous les aspects d’un artiste très populaire aux talents multiples.
Dali était-il un génie? un fou ? un obsédé sexuel ? un provocateur ?
La scénographie repose sur une idée très simple, que Dali avait émise lui même en 1979 : on retrouve les grandes peintures sur les pourtours des salles d’exposition, alors que le centre reste vide ou  composé d’ilots avec les petites toiles.
Créateur d’un univers onirique sans précédent, Dali est surtout connu pourr ses tableaux symboliques et surréalistes des années 1930 et ses apparitions télévisées qui font de lui, un pionnier de la performance.
L’exposition propose un parcours à la fois chronologique et par thème : 
- L’ultralocal et l’universel
- De la « Residencia de Estudiantes » aux voies du surréalisme
- Le surréalisme et la méthode paranoiaque-critique
- Mythes et histoire
- Théâtralité
- Science, mystique et théorie
- Autoréférence et grandes machines
De son enfance à Figueres, à ses rencontres à la « Residencia Estudiantes » de Madrid (le poète Federico Garcia Lorca et le cinéaste Luis Bunuel), perméable aux courants du modernisme, cubisme mais aussi à des manières de peindre plus académique, tout ceci contribue à la construction de son mythe.
La rencontre avec Gala, en 1929 se produit au même moment que le tournant majeur de sa carrière : Le surréalisme. Il se livre alors, à toutes sortes de transgressions dans des peintures où chaque détail compte.
Quelques oeuvres cultissimes qui ont retenu mon attention :
Autoportrait au cou raphaélesque





Dali fonde la méthode « Paranoïa-critique » : éviter de devenir la victime du délire, et au contraire, de le promouvoir auprès du public.

 


Il réinvente « L’angélus de Millet »


 

 

Hallucination partielles, six images de Lénine sur un piano

Le fameux tableau des horloges molles…

Persistance de la mémoire

 

Infos pratiques
Centre Georges Pompidou, place G. Pompidou 75001
Métro : Hôtel de Ville, Rambuteau, Châtelet
Heures d’ouverture : Tous les jours, sauf le mardi de 11h à 21h (fermeture de caisse à 20h)
Nocturne le jeudi jusqu’à 23h pour les galeries 1 et 2
PMR ++++
- Entrée au niveau du 24 rue du renard angle st Merri
- Aucune marche
- Ascenseur
- Exposition gratuite pour soi et son accompagnateur, on ne fait aucune queue, je dois dire que c’est drôlement agréable ^^
Remarques et Appréciations personnelles
Musée parfaitement adapté à tous les types de handicap.
Vue imprenable sur Paris !!!!
Très belle exposition, où sont regroupés une très large collection des oeuvres de Dali !
Après, je ne suis pas extrêmement sensible au surréalisme, même si je reconnais bien évident son immense talent. J’ai adoré un de ses tableaux mais qui est, pour le coup absolument pas représentatif de son travail.

C’est l’exposition du moment, je vous conseille donc d’y aller pour vous faire vous même votre propre opinion.

Pour éviter qu’il y ait trop monde, optez si vous pouvez, pour le créneau « déjeuner ou nocturne », même si les espaces sont vastes, c’est toujours plus agréable d’aller à son rythme sans bousculade.




N’hésitez pas à me suivre :

1 Comment on Dali @ Beaubourg du 21 novembre au 25 mars 2013

  1. Anonymous
    20 décembre 2012 at 3 h 01 min (6 années ago)

    Une vraie « dynosaure », j’y étais en 1979 !!! très belle peinture, mais ma sensibilité : pas touchée ! Ca vaut surement le coup d’y retourner. On verra.

    Répondre

Leave a Reply