Posts Tagged ‘gastronomie’

Brunch au Meurice

Brunch gastro dans un palace parisien

Il y a quelques années, j’avais eu la chance d’aller déjeuner avec mes parents au Meurice, pour découvrir le menu « Terroir Parisien » du chef Yannick Alléno. C’est je crois, mon meilleur souvenir culinaire… vraiment !!!

Quand une de mes amies m’a proposé de tester le brunch, je n’ai pas hésité longtemps, j’avais trop hâte…

Avant toute chose, sachez que le brunch n’est proposé que le dimanche entre midi et 15 H et n’est pas disponible pendant les vacances d’été. Il est par ailleurs indispensable de réserver une table, prévoyez au moins un mois à l’avance. Je vous conseille de demander une table dans la salle à manger du restaurant (2 étoiles) Alain Ducasse qui est juste grandiose !

Le prix est de 105e par personne. Ce prix comprend l’accès illimité aux différents buffets (viennoiseries, salé, fromages, desserts), une boisson chaude, un jus de fruits frais, et un plat au choix. Attention tout de même aux suppléments (l’eau minérale n’est pas comprise, par exemple..plutôt surprenant non ?)

Déco

Magnifique palace revu et corrigé par le designer Philippe Starck, mêlant classicisme et modernité !

Processed with VSCO with hb1 preset

Côté menu

Le brunch se compose :

> Une boisson chaude + un jus de fruits frais

 

> Le buffet des pains et viennoiseries

Le premier buffet est composé de diverses viennoiseries ainsi que des pains de Dominique Saibron que vous pouvez accommoder de beurre et confitures déjà disponibles à votre table.

Le plus difficile est d’être raisonnable, tant l’envie de tout goûter nous appelle, mais ménagez-vous car ce n’est qu’une mise en bouche !
Mon choix s’est donc porté sur un mini Kouglof ainsi que sur la brioche (ultra) feuilletée, Un vrai délice !

 

> Le buffet yaourts / fromages et fruits

Non loin des viennoiseries vous trouverez un buffet qui propose des fromages affinés, des yaourts de la maison Bordier et quelques fruits frais. Parce qu’il n’est pas possible de tout goûter, j’ai fait l’impasse sur cette partie.

IMG_0936

 

> Le buffet salé (charcuterie, crudités, saumon gravlax, oeufs brouillés..)

Le buffet de la grande salle propose une large sélection de charcuteries, salades, makis, oeufs brouillés… et entre autres un fabuleux saumon gravelax. A noter également la présence sur ce buffet d’une excellente focaccia dégoulinante d’huile d’olive, ainsi que les mini pans bagnats et autres petits farcis.

IMG_0932

FullSizeRender-56

A côté du buffet des salades, préparation minute d’un mini plat chaud du moment, ci dessous Orechiette aux asperges, émulsion de lard fumé. C’était très bon !!

Processed with VSCO with hb1 preset

 

> Un plat au choix

Vous pensiez passer au dessert ? Eh bien non, puisqu’au début du brunch on vous demande quel plat vous souhaitez. Vous avez le choix entre une viande ou un plat à base d’un produit de la mer

Soit : Pièce de veau rôtie, légumes de saison et jus truffé

ou Sauté gourmand de homard en croustillant de blé

J’ai choisi le sauté gourmand de homard (étonnant.. non? ^^), et le moins que je puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçue. C’est tout simplement un excellent plat de restaurant étoilé !

Processed with VSCO with hb1 preset

 

> Le buffet des pâtisseries de Cédric Grolet

Nous y voilà : les pâtisseries de Cédric Grolet pour finir en apothéose. Je dois dire que c’est ce qui a motivé le choix d’aller au Meurice pour le brunch, j’avais très envie de goûter les pâtisseries du « Meilleur pâtissier de restaurant du monde » pour la deuxième année consécutive.

On a voulu tout goûter héhé même si on avait plus très faim, c’était clairement de la gourmandise ^^

Les gâteaux du jour : 

La tarte citron et pamplemousse juste dingue, un trompe l’oeil parfait et quel complexité au niveau de la structure, quel travail !!! Ca explose en bouche..

La tarte café le dessert parfait si vous aimez le café ! J’adore cette spirale de crème réalisée grâce à un tourne disque..

Le saint honoré un classique parfaitement réalisé

Les cookies gianduja noisettes une tuerie de gourmandise régressive (classé directement dans mon « Top 3 cookies« ) 

On nous a autorisé à emporter nos cookies en doggy bag, parfait pour les faire goûter à Monsieur.. ^^

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with hb1 preset Processed with VSCO with hb1 preset

Mon verdict

Vous l’aurez compris, le brunch du Meurice est un moment d’exception. Avec un ticket d’entrée à 105e tout de même, ce n’est pas à la portée de tous c’est vrai, mais comme pour un restaurant gastronomique c’est une jolie façon de célébrer un événement en se faisant plaisir.

Les buffets sont d’une excellente qualité, le service impeccable et le lieu magique. Mais si je devais retenir 3 choses qui font de ce brunch un moment gustatif exceptionnel, ce sont les kouglofs et brioches, le plat de homard d’une incroyable finesse et bien évidemment les pâtisseries de Cédric Grolet, qui clôt ce moment tout en douceur.

 

 

Infos pratiques

OU ?

Le Meurice 228 rue de Rivoli (Réservation : 01 44 58 10 10)

Métro : Concorde / Palais royal / Pyramides

COMBIEN ?

BRUNCH 105e

QUAND ?

 Dimanche de midi à 15 H

PMR 9/10

- Le personnel est vraiment adorable

- Entrée par une autre porte avec une pente douce (lieu d’arrivée des bagages) par contre, en général le passage est pas mal encombré héhé

Mes Bonnes adresses : Hélène DARROZE

Etant une grande fan des émissions de cuisine, en particulier Top chef, j’étais super contente de tester le restaurant d’Hélène Darroze, jury tout en sensibilité que j’aime beaucoup.

« Chez les Darroze, la cuisine c’est une histoire de famille. Quatrième génération d’une longue lignée de chefs et restaurateurs originaires de Mont-de-Marsan dans les Landes, Hélène Darroze n’était pourtant pas tombée dans marmite illico-presto. Après une prépa HEC, des études en école de commerce et une expérience aux côtés d’Alain Ducasse au Louis XV de Monaco, elle finit par reprendre le flambeau familial, prônant ainsi une cuisine entre tradition et modernité, puisant ses sources dans les perles de nos terroirs. Primée en 2015 avec le prix « meilleure femme chef du monde » du classement « World’s 50 best », la joyeuse chef se partage aujourd’hui entre les cuisines de ses deux tables étoilées à Paris et Londres (The Connaught). »

 

FullSizeRender-3

Déco

« Derrière une façade noire, se dévoile l’écrin décoré par le cousin de la toque étoilée, le décorateur Henry Becq. Au rez-de-chaussée, Le Salon d’Hélène nous immerge complètement dans les Landes grâce à son ambiance friendly et sa carte de tapas gastronomiques. On se hisse à l’étage à La Salle à Manger (étoilée Michelin) où règne une atmosphère intimiste et chaleureuse, un cadre feutré ! »

Je suis pas une grande fan de ces couleurs orange, rouge, aubergine ni spécialement de la vaisselle, mais après, c’est une question de goût. Ce qui est sympa c’est qu’à l’étage, les tables ne sont pas les unes sur les autres, on a de la place et une certaine intimité, ce qui est appréciable !

IMG_8600

Côté menu

Trois options possible avec une formule déjeuner, sinon menu à 5 ou 8 plats.

Menu du midi à 58e

J’ai beaucoup aimé les mises en bouche, l’excellent jambon cru coupé minute sous nos yeux accompagné de petites fougasses à l’huile d olive et de minis gougères au fromage. Le beurre au piment d’espelette était très sympa !

L’entrée, on vous propose de déguster ‘l’huitre, caviar, harricot maïs du béarn » son plat signature, puis choix entre le foie gras et la truffe (avec suppl 45e)

Si comme moi vous n’aimez pas les huitres, ils vous les remplacent par l’entrée de « langoustine de retour d’Hanoï au coriandre » hummm

Le plat, choix entre merlu et pigeon

Pour le dessert, autour de la Pomme, du chocolat ou le savarin (signature avec suppl 25e)

LES + : on s’est régalé, service de qualité, vin top!

LES - : L’accessibilité.. Pas très copieux, attention le champagne n’est pas offert (ce n’est pas clair du tout dans leur façon de faire) la note peut bien montée si on est pas vigilant !

Les entrées

FullSizeRender-5

Mise en bouche

FullSizeRender-3 - copie

Langoustine, coriandre, ognoasse, enoki, « retour d’HanoÏ »

FullSizeRender-5 - copie

Foie gras, poire, châtaigne, pain d’épices

Le plat

FullSizeRender-6

Merlu, chou-fleur, noisettes du Piémont, persil, ail rose

FullSizeRender-7

Pigeon, betterave, orange sanguine, mollé

Fromage du pays basque en supplément

FullSizeRender-8

Le dessert

FullSizeRender

Pomme fève tonka, amande

FullSizeRender-3 - copie 2

Chocolat, citron vert

FullSizeRender-5 - copie 2

Petits fours : loukoum à la rose et mini chou citron menthe

Mon verdict

Moment très agréable en famille, les plats étaient intéressants, savoureux mais pas très copieux. Malgré tout un vrai plaisir des papilles ! 

Bon rapport qualité-prix ! On valide le fait que le menu midi soit possible le samedi également ^^

Par contre Attention : l’addition peut vite monter entre les coupes de champagne qui s’avèrent finalement ne pas être offertes, les plats avec suppléments, le vin qui n’est pas donné et la tentation de prendre l’assiette de fromage basque…

 

 Infos pratiques

OU ?

Hélène Darroze 4 rue d’Assas 75005                                    

Métro : Sèvre babylone

Réservation et Renseignements : 01 42 22 00 11

COMBIEN ?

Menu MIDI 2 entrées + plat + dessert (même le samedi midi) : 58e

Menu 5 services  : 98e

Menu 8 services (4 entrées + 2 plats + 2 desserts ) : 135e

Verre de champagne au verre dans les 20e

Fromage : 18e

QUAND ?

Du mardi au samedi de 12H30-14H et de 19H30-22H00

POUR QUI ?

– Envie d’un bon resto, de vous faire plaisir ^^

– En couple, entre amis, repas pro

PMR 3/10

– Au RDC se trouve le salon d’Hélène, la salle pour prendre un verre en dégustant des tapas, il vous faudra monter 2 marches déjà !

Pour la salle gastronomique c’est à l’étage, il faut passer par l’immeuble d’à côté, mais avant ça 2 puis 4 marches pour atteindre l’ascenseur 

Bilan : Clairement impossible en fauteuil électrique, et un peu compliqué en manuel mais le personnel est sympa, ils vous aideront à porter le fauteuil

 

N’hésitez pas à me suivre :

sur Facebook http://www.facebook.com/Peufef

ou Twitter https://twitter.com/#!/peufef

Comment manger un repas gastronomique sans bouger de chez soi ?

Mon copain est un sacré chenapan… !!!!

Je vous explique pourquoi..

Nous devions faire un petit resto en amoureux pour fêter mon anniversaire le week-end dernier. Grâce à l’aide d’un ami complice et de notre voiture soi-disant HS sur un parking du 78, mon stress n’a fait qu’augmenter tout au long de l’après-midi, essayant de trouver une solution de remplacement pour qu’on puisse sauver notre soirée.

A 18H je le vois rentrer à la maison, accompagné d’une jeune fille ^^ Il me présente Laura.. Persuadée de partir pour aller au resto, mon cerveau ne percute pas tout de suite quand il m’annonce que Laura va cuisiner pour nous ce soir..

Petit à petit je redescends sur terre et je réalise qu’un chef est en train de cuisiner chez nous et qu’on sera 8 à diner. Mes meilleurs amis étaient tous dans la confidence. Laura s’installe, prend ses marques, me fait saliver en me donnant le menu..

Quel plaisir d’avoir comme bonus une Masterclass (c’est mieux que Top Chef vu qu’après on peut goûter et ça c’est Toppissime !!!) Je n’osais pas trop la déconcentrer, mais la chef a vraiment été adorable, elle m’a fait goûter de petits légumes et herbes fraiches peu connues, on a échangé quelques bonnes adresses de restos..

IMG_5024

En cuisine..

 Ce que j’ai trouvé super c’est qu’elle ne fait jamais deux fois les mêmes plats, elle a choisi d’être chef à domicile pour se réinventer en permanence, créer en fonction des contraintes de lieux, d’ustencils.. C’est aussi très enrichissant sur le plan humain, ça permet de rencontrer plein de gens différents, de s’adapter à leurs envies, leurs goûts pour qu’ils passent une super soirée.

En amont elle a pu discuter avec Niko du menu, en s’inspirant de mon blog pour proposer des idées.

IMG_5064

Dressage de l’entrée

Vers 20H30 – 21H on prend place à table, tous excités comme des puces :) !!

La chef nous explique sa démarche : travailler de bons produits bio de saison cultivés par des producteurs d’ile de France quand cela est possible. Elle aime accorder ses plats avec des vins naturels (sans sulfites : ce qui donne mal à la tête lol).

IMG_5037

 La mise en bouche : Sashimi de Bar sauvage / crème parfumée à la poitrine fumée / tuile au citron

J’ai bien aimé l’idée de la tuile au citron, très simple à réalisée permettant d’apporter astucieusement un peu d’acidité. C’était très bon !

IMG_5033

 

L’entrée : Carpaccio de langoustines / crème de coriandre / échalotes pickles / légumes croquants

je dois vous dire que je suis fan de langoustines, en cru c’était une première…

C’était juste divin, très raffinée et fondant en bouche. Je crois que c’était le plat que j’ai le plus aimé (même si c’est dur de faire un classement vu que tout était très bon). Déjà l’entrée était juste magnifique, pleine de couleur, c’était très alléchant ! … Et en goûtant on est pas déçu ^^

Les petits légumes croquants étaient vraiment délicieux (des radis « rose fluo » red meat; des mini bouquets de chou-fleur jaune, des petits rouleaux de carottes..). Pour la gourmandise, la burrata moelleuse, les petites sauces (coriandre ; réduction de crème de langoustines) HUMM

IMG_5041

 

Le plat : Magret de canard / crème de pamplemousse / betteraves rôties / shitakés / grué de cacao

Un peu de viande pour continuer, rien de tel qu’un bon magret, légèrement caramélisé accompagné de Shitakés (champignons japonais) poêlés et de deux types de betteraves rôties. J’ai beaucoup aimé « plonger » ma bouchée de magret dans la crème de pamplemousse. Ca s’accordait parfaitement !

IMG_5083

 

Le dessert : déclinaison autour de la noisette et du kiwi. Crème pralinée / biscuit éponge noisette / crumble / kiwi

Plaisir des papilles ultime avec cette déclinaison à base de noisettes: crumble, concassées, crème pralinée, gâteau moelleux. Hummm l’association avec le kiwi est super intéressante. EXQUIS

IMG_5090

Rien de tel que de trinquer pour clore ensemble ce merveilleux repas !!!

Bravo chef !!!

IMG_5153

TCHIN ‘

 

Infos pratiques

N’hésitez pas à la contacter :

La chef : Laura Schiffman

lauraschiffman@yahoo.fr ou lauradanstacuisine@yahoo.com

 06 .16 .60 .65 .12

Son site internethttp://www.lauradanstonassiette.com

Son facebook « Laura dans ta cuisine« https://www.facebook.com/Laura-dans-ta-cuisine-288276684629033/?fref=ts

Appréciations personnelles

– Quelle super expérience pour tous les invités !!!!!!!! On a passé une excellente soirée, une de mes meilleurs sensations culinaires..

– Ca donne envie de renouveler l’expérience ^^

– Idéal pour marquer une occasion, entre amis, en famille, pour les jeunes couples qui viennent d’avoir un bébé…

– Avant de faire venir un chef à votre domicile, prospecter bien avant afin de trouver celui qui correspondra le mieux à vos attentes.

Alors vous tentez quand l’expérience.. ;)

Mes bonnes adresses : Le Saperlipopette

La gazette de Norbert Tarayre

 On ne présente plus Norbert, Norbert Tarayre bien sur, mais si, vous savez, le trublion de l’émission Top Chef. On peut dire que c’est un chef atypique, qui nous surprenait par ses mélanges audacieux, sa gouaille inimitable et sa bonne humeur perpétuelle. Après de nombreux passages tv notamment au côté de Jean Imbert, nous attendions avec impatience l’ouverture de son premier restaurant. On le retrouve comme conseiller culinaire et aux fourneaux du Restaurant Saperlipopette depuis quelques semaines, ouvert par Hakim Gaouaoui, déjà propriétaire de « l’escargot 1903″ restaurant bien connu à Puteaux.

Samedi dernier, c’était le jour de mes 31 ans, l’occasion était toute trouvée pour tester le Saperlipopette avec quelques amis.

Après un peu d’attente, nous sommes accompagnés jusqu’à notre table. Je dois dire qu’au début j’ai été un peu surprise de découvrir un bistro aussi chic, imaginant plus Norbert dans un contexte plus simple et décontracté. Passé cet étonnement, on prend place dans la salle à manger principale. Murs bibliothèque, zinc et couleurs sombres vous êtes immédiatement immergés dans une ambiance chaleureuse. Mélange subtil entre cadre cosy et modernité. Malgré l’heure tardive (13H30-14H) presque toutes les tables étaient prises, il est vivement recommandé de réserver.

 

photo 2photo 1

On nous a ensuite présenté le menu sous forme de petit journal, « La gazette de Norbert ». La carte est assez courte, seulement 4 entrées, 5 plats et 3 desserts. C’est plutôt signe d’une carte qui se renouvelle souvent en fonction des produits frais du moment. Nous avons tous pris le menu MIAM MIAM à 42 euros, nous donnant le choix parmi tous les plats proposés à la carte.

J’ai commencé par les saint Jacques et topinambour, un régal pour les papilles!!!! La cuisson de la st-Jacques était parfaite, légèrement snackée, elle s’accommode très bien avec le moelleux du topinambour, associé au Culatello (charcuterie italienne produite dans la région de parme) qui apporte un côté fumé, et l’acidité de la sauce et des petits oignons rouges.

Les entrées

 

photo 1

La saint Jacques, topinambour et culatello

 

photo 2-1

Foie gras

 

Puis nous avons poursuivi sur nos plats. J’ai pris le filet de Pagre et son risotto aux panais. Tout d’abord j’ai trouvé le plat plutôt copieux, c’est une bonne surprise, deux beaux filets de poisson surmontant le risotto de Panais accompagnés d’un espuma au piment d’espelette. Cuisson et assaisonnement magnifiquement maîtrisés. A la différence de certains nouveaux restos parisiens à la mode où les chefs se préoccupent plus de l’association des textures que de la cohésion du plat, ici c’est gourmand et harmonieux en bouche.

Les plats

photo 3

Filet de Pagre, risotto de panais

 

photo 3-1

Lieu jaune, butternut et citron vert

 

photo 1-1

Paleron de boeuf, salsifis et girolles

Enfin nous avons conclu ce repas sur une agréable tarte au citron meringuée, mêlant la douceur d’une meringue aérienne aux saveurs acidulées de la crème au citron.

Les desserts

photo 2

Tarte citron meringuée

 

photo 4-1

Mille-feuille vanille

 

OU ?

Le Saperlipopette, 9 place du théâtre Puteaux la défense                                             Métro : la défense

Réservation et Renseignements : 01 41 37 00 00

 

COMBIEN ?

Menu MIAM MIAM (Entrées + Plats + Desserts avec libre choix sur la carte) : 42 euros  / accords mets et vins : 52 euros

Menu MIAM (avec sélection signalée sur la carte) : 35 euros

MIAM express le midi en semaine uniquement (Plat + Dessert du chef) : 26 euros

 

A la carte :

Entrées entre 15 et 20e

Plats entre 24 et 36e

Desserts 10e

 

QUAND ?

ouvert tous les jours de midi à 23h

 

POUR QUI ?

– Envie d’un bon resto, de vous faire plaisir ^^

– En couple, entre amis, repas pro ou après-midi cosy autour d’un thé

– Clientèle un peu bobo de 30 à 55 ans

 

PMR 7/10

– Pas de marche à l’entrée, le restaurant est de plain pied. 

- Toilettes non accessibles car à l’étage..

 

Appréciations personnelles

– Attirés par la curiosité de voir ce que Norbert Tarayre pouvait proposer, nous avons pas du tout été déçu, bien au contraire. Très bonne adresse, à recommander d’urgence !!      

Bon rapport qualité / prix, prix justifiés pour la qualité des produits, portions généreuses, carte qui change régulièrement

– Cadre cosy, on s’y sent bien, on a passé un super moment entre amis

– Le personnel a encore besoin d’un peu de rodage

Petit bémol pour les toilettes à l’étage !!!

 

N’hésitez pas à me suivre :

sur Facebook http://www.facebook.com/Peufef

ou Twitter https://twitter.com/#!/peufef