Archive of ‘Le plaisir des papilles’ category

Mes bonnes adresses : Le Quinzième de Cyril Lignac

Vous êtes à la recherche d’un bon restaurant sur Paris pour fêter une occasion ou vous faire plaisir ? Le Qinzième est peut être fait pour vous. Ce restaurant dont le chef n’est autre que le célèbre Cyril Lignac vient d’obtenir une étoile au Michelin. 




Le chef nous a surpris avec une carte étonnante. On a adoré la multitude de petites attentions apportées tout au long du repas, que ce soit de la diversité des pains proposés ou de la découverte du beurre salé fumé de Saint Malo.
J’ai beaucoup aimé le cadre moderne et cosy : fauteuils  confortables, lumière tamisée, espaces délimités par des rideaux. Tout ceci nous donnent une impression de bien-être, de sérénité.
 
 
Nous avons d’abord commencé par les trois mises en bouches, rien de tel pour se mettre en appétit :
 
La première était un cube de saumon fondant cuit à la plancha avec une pointe de guacamole (saveur que nous n’avons pas trop sentie en bouche d’ailleurs). 
La deuxième (notre préférée) était un petit sablé au parmesan avec une crème au chèvre. Les goûts apparaissaient les uns après les autres en bouche…un vrai délice !! 
Et enfin, un petit consommé d’asperges vertes et foie gras. 
 

 

 

Les mises en bouches



Nous avons eu les deux entrées par la suite, le foie gras mi-cuit et le homard breton.

Foie gras de canard et sa gelée de framboise au gingembre
Homard breton, gnocchi de pommes de terre et crème de Homard
Le foie gras était parfaitement assaisonné, cela allait très bien avec le goût acidulé de la framboise. En revanche, la brioche toastée servie tiède, était un peu sèche, et je trouve que le goût de la brioche masquait un peu le mélange subtile du foie gras / framboise. On a préféré finir de le manger avec nos petits pains.
Par contre, on a adoré la deuxième entrée, le Homard breton. Un vrai régal pour les papilles !!! On en aurait bien mangé plus. ^^
 
Arrivent ensuite les plats, la sole et le veau de lait, avec entre les deux un petit « trou mentonnais » car à base de citron de Menton et de jus de verveine.
 
Sole cuisinée au vin jaune avec purée de ratte vanillée
Sorbet de citron de Menton et son jus de verveine
Veau de lait, morilles et petits pois
On décerne notre palme d’or du coup de coeur au premier plat, la lotte au vin jaune. La cuisson était parfaite, laissant le poisson légèrement nacré. Quant à la purée (certainement pas diète) était un plaisir à déguster!!
 
Ensuite on a eu droit à une mise en bouche dessert, puis les deux « douceurs sucrées ».
La mise en bouche était un mix de texture à base de citron vert et d’un mini baba au rhum. C’était assez frais. 
 
 
Fraises des bois avec sa meringue légère
crème légère de chocolat au lait avec un croustillant praliné
le premier dessert était assez léger, ce qui était parfait pour la fin de ce menu dégustation.
Les fraises des bois (qui, par ailleurs, étaient excellentes) étaient bien mises en valeur. Par contre, je ne suis pas une grande fan de meringue, même si je dois dire qu’elle était légère et peu sucrée. Après, gustativement, je ne trouve pas que ça apporte beaucoup au plat, à part dans le montage esthétique de l’assiette. On avait tendance à manger les éléments séparément. Ca manquait d’un coté « gourmand », tant recherché par ce chef.
 
Et enfin l’ultime plat, le mille-feuille de chocolat avec croustillant praliné et fraîcheur de citron vert. Pas évident pour lui d’être estimé à sa juste valeur, car il faut dire que nous n’avions plus vraiment faim. Les amateurs de chocolat au lait apprécieront. 
 

Appréciation et Remarques

Nous avons passé une excellente soirée entre copines. On en profite pour remercier Mister A (qui se reconnaîtra) de nous avoir permis de vivre ce moment si agréable. Nous n’avons pas vu passer les 4h du dîner. On a très bien mangé, malgré nos petites critiques mineurs. Tous les détails sont pensés et raffinés, sauf peut être le sol brute et le manque de lumière dans les toilettes.
En revanche, « petits invités » déroutants pour ce standing, deux petits cafards se balladaient tout près de nous, ce qui, sur la fin, nous a un peu coupé l’appétit, vous l’imaginez oO.


Pour Qui ? 

Une occasion à fêter, ou avoir envie de se faire un bon resto.
J’avais déjà eu l’occasion d’y déjeuner pour fêter l’anniversaire de ma maman en famille. C’était un midi, en semaine, et il y avait donc pas mal de repas d’affaire autour de nous. Cette fois-ci, nous étions samedi soir, et finalement la clientèle était assez jeune, avec une majorité de couples.
 

Où ?
14 rue Cauchy 75015
Métro Javel, André Citroën ou Mirabeau
Pour tout renseignement, cconsulter le site http://www.restaurantlequinzieme.com/



Quand ?
Ouvert du mardi au samedi (fermé le lundi, samedi midi et dimanche)

Réservation : 01.45.54.43.43

 


Combien ?
Le menu découverte du midi est à 49 euros
Menu dégustation : 130 euros
Menu dégustation avec les vins appropriés : 175 euros

Mes bonnes adresses « Restaurant »

Comme toute bonne parisienne, je suis gourmande. J’adore bien manger et je suis toujours à l’affût de bonnes petites adresses, que ça soit des petits restos intimistes conviviaux où on mange bien pour pas trop cher ou une bonne table de temps en temps. Rien de tel que de partager un moment entre amis ou en famille, ça fait parti des plaisirs de la vie ^^

Pour mon premier coup de coeur je vous propose une belle découverte, bon je dois l’avouer j’ai un petit faible pour l’émission Top chef mais chut ^^, mon petit chouchou Romain Tischenko avait remporté brillamment la première édition grâce à sa créativité, à ses mélanges subtiles, à ses dressages épurés avec de belle mise en valeur des produits.. Il a donc pu ouvrir son propre restaurant avec la somme remportée: le Galopin.

Le Galopin 



Nous avions réservé, en début de semaine, une table pour deux pour un vendredi soir. Nous étions très alléchées par les commentaires plus que positif sur le net en particulier sur un de mes sites références le fooding http://www.lefooding.com/guide-restaurant-paris-france/


Romain Tischenko a mis assez longtemps avant de trouver son petit lieu idéal, et je dois dire que la mission est réussie. 
Le restaurant se trouve sur une charmante petite place au coeur du 10ème. En y allant on découvre tout un tas de petites rues avec des restos qui ont l’air très sympa, ça donne envie d’explorer d’avantage le quartier. Je dois dire qu’avant je me contentais de sortir sur les bords du canal St martin, au Point éphémère ou dans de charmants petits troquets.


En rentrant, nous avons été super bien accueillies, m’offrant un peu d’aide pour monter les 2-3 grosses marches de l’entrée.
J’ai été agréablement surprise par la déco type néo bistrot, simple et efficace. Au fond Romain concote les plats dans une petite cuisine ouverte. Il n’y a pas énormément de table, peut être un vingtaine de couverts dans la salle principale, et quelques tables en bas, ce qui donne un côté chaleureux,  et convivial. Maxime, son frère s’occupe du service.


Nous prenons, ma cousine et moi, un petit verre de Bourgogne, fort délicieux je dois dire, en attendant d’être servies. Le menu change chaque jour en fonction des trouvailles du marché. L’intitulé est ultra simple, sans chi-chi ni fioriture, on peut laisser libre court à son imagination. Notre curiosité nous pousse à espionner plus ou moins discrètement les tables à proximité. C’est amusant de voir que nous ne sommes pas les seules à prendre des photos des plats.

Les amuses bouches ont été une vraie découverte de saveur, tant avec le tartare de veau assez originale,  assaisonné avec beaucoup de justesse, et le petit bouillon de carottes, très léger presque en écume avec des petites surprises, des rondelles de carottes jaunes et plein de saveurs.

Veau, cresson, câpres
Bouillon, carottes

Nous avons eu ensuite un tartare de st Jacques, avec une mousse de choux rouge, des petits cubes de mandarines.
St Jacques, choux-rouge, mandarine

Par la suite, j’ai adoré la cuisson parfaite du lieu, la peau légèrement croustillante, le poisson à peine nacré. C’était très bon.

Lieu jaune, racine de persil, céléri

Après, nous avons découvert le cochon noir et une sorte de radis japonais. Bon, pour moi, le cochon manquait un tout petit peu de cuisson, après c’est mon défaut, j’ai tendance à aimer la viande bien cuite.

Cochon noir, Daïkon, piquillos

Romain l’a toujours dit, il n’est pas un grand spécialiste des desserts, mais je trouve qu’il s’en est plutôt bien sorti surtout avec ce premier dessert, et ce mélange de texture, la poire fondante, le croustillant de l’amande et la glace. Le deuxième dessert m’a un peu moins convaincue, même si la glace à la banane avait beaucoup de goût.

Poire, amande
Cookie banane



















Appréciations et Remarques 
Disons que j’aime le concept, qu’il ait ouvert un restaurant à son échelle, avec sa notoriété, il aurait pu tout de suite faire beaucoup plus de couverts quitte à peut-être se perdre.
Jean Imbert, le gagnant de la nouvelle édition a l’air beaucoup plus business. Dès sa victoire, il a augmenté de 10 euros le prix de son menu du midi, passant de 30 à 40 euros. Je ne trouve pas ça très correct de sa part.
Là non, il dirige sa cuisine et en plus il est en salle pour servir. Il semble avoir la tête sur les épaules, il se fait plaisir, il cuisine les produits qu’il aime, en laissant parler sa créativité.


Pour Qui ? 
Malgré ce qu’on pourrait croire, ce resto n’est pas forcément destiné qu’aux bobos « branchouilles » ou aux fans de l’émission, on y retrouve tous les âges dont pas mal d’habitués du coin qui en ont fait leur cantine, de jeunes couples…

Où ?
34 rue Sainte Marthe 75010
Métro Belleville, Goncourt, Colonel Fabien

Quand ?
Ouvert tous les jours sauf le dimanche et le lundi.
Pensez à réserver une bonne semaine avant au 01.42.06.05.03

Combien ?
Les menus du midi sont a 19, 21 ou 24 euros
Le soir menu dégustation avec 7 plats dont 2 amuse-bouches pour 44 euros

Le Tarmac



Je vous propose de découvrir mon deuxième coup de coeur resto du moment, Je dois vous avouer que c’est un de mes QG, tout près de chez moi, où je vais régulièrement. Hier après une longue réflexion, nous décidions, avec Ma C de nous y rendre…

Le Tarmac est une Brasserie moderne au cadre contemporain et convivial où on peut à tout heure satisfaire ses envies, que ça soit le matin avec le Breakfast, le Super Brunch du dimanche, un petit encas la journée avec tapas ou autres gourmandises, les menus du jour petits prix la semaine avec des produits frais, qui changent tous les jours, un petit cocktail en Happy Hour ou encore le menu tout compris le we pour un prix plus que raisonnable…




Le cadre est chaleureux et ludique, le plafond du XIXème a été conservé et intégré dans la nouvelle modernité du lieu. Grand Bar, cuisine ouverte, espace « bistrot » et salle de restaurant sont fondus dans un même espace ouvert.

























Nous avons pris une petite caipirinha pour nous faire patienter. le choix est toujours difficile, je me décide finalement par prendre le menu du jour : (bon, la photo est pas très lisible mais bon ca vous donne une idée ^^)



Je choisis de prendre les beignets de calamars, puis l’épaule d’agneau rôtie avec la polenta crémeuse et enfin la crème brulée au nutella que l’on a partagé à deux. J’ai adoré la petite sauce maison accompagnant les calamars et la sublime polenta moelleuse, un régal !!




Caro a pris le Big Tarmac avec frites maison, Hummm so delicious !!!!!!


Appréciations et Remarques 
J’aime beaucoup cet endroit. C’est un lieu convivial, cosy, branché où on se sent bien. L’accueil est top. J’aime le fait que les deux serveurs principaux soient là depuis des années, depuis l’ouverture du restaurant, ça aide à fidéliser les clients. Courez-y, vous ne serez pas déçus !!
Pour Qui ? 
Tout le monde… en famille, pour un rencard ou entre amis. 
Où ?
33 rue de Lyon 75012
Métro : Bastille, Gare de Lyon ou Ledru Rollin
01.43.41.97.70
Pour plus de renseignements : http://www.tarmac-paris.com/home.html
Quand ?
Ouvert tous les jours de 8h à 2h du matin. 
Combien ?
Petit déj 6e
Breakfast complet 15e
Formule la semaine midi et soir 2 plats 13,50e ou 3 plats 17,50e
Happy Hour de 17h30 à 20h
Brunch 19,5e
Menu du we (vendredi, samedi et dimanche) soir 26e tout compris avec apéritif,vin, 3 plats

Le Tabarin

Vous voulez trouver un petit resto sympa, convivial où on mange super bien, pour un prix tout à fait raisonnable.. ?
« Le Tabarin » est fait pour vous ^^ Oui, Oui je vous assure !!

Ce bar à vins, à deux pas de Bastille, est une de mes pépites resto, que j’avais envie de vous faire partager, vous ne serez pas déçu, croyez moi !
C’est un bistrot, très actuel, qui rend hommage à Joséphine Baker et au bal Tabarin, fameuse salle de revue à côté du Moulin Rouge et lieu de rendez-vous des artistes parisiens des années 30 à 50..

Le cadre art déco est très cosy, vous pouvez seulement prendre un verre tranquillement dans de super canapés ou manger entre amis.

Si j’ai envie de grignoter, j’aime bien prendre leurs ardoises de charcuteries et fromages avec un verre de vin ou un cocktail, ou sinon mes coups de coeur sont le crumble de poulet coco, la délicieuse poélée de Chipirons au chorizo et piment d’espelette.
Je vous mets la photo de quelques plats, pour vous donner envie !!

Poisson et purée maison
Les lasagnes de légumes
Pain perdu au caramel beurre salé hummm
le tiramisu du jour
Appréciations et Remarques 
J’adore ce lieu, j’y vais très régulièrement.
le restaurant est 100 % accessible, sans marche, le personnel est très accueillant, c’est un lieu où on se sent bien!!!!
Pour Qui ? 
Tout le monde… en famille, pour un rencard ou entre amis
 (les 3 occasions ont été testées et approuvées ^^)
Où ?
3 rue Pasteur Wagner 75011
Métro : Bastille, Chemin Vert ou Bréguet – Sabin
Si vous voulez réserver : 01.48.07.15.22
Pour plus de renseignements : http://letabarin.fr/
Quand ?
Heures d’ouverture: 7j / 7
En semaine : 11h30 – 15h30 / 19h – minuit
Le we : 12h – 16 / 19h – minuit
Combien ?
Le menu du midi : 13 euros (2 plats) ou 15,50 euros (3 plats) hors we et jours fériés

Les ardoises charcuterie ou fromage : petit 6 ou 7 euros / grand 12,50 ou 14 euros
L’ardoise mixte 13,50 euros 
Les salades 13 à 15 euros
Les entrées sont dans les 7 euros
Les plats dans les 15 euros
Les desserts 5 à 7 euros 

La taverne du Brésil et du cap vert

Vous avez envie d’ailleurs, de voyager, de quitter cette routine parisienne. Je vous propose de partir à l’autre bout du monde, au Brésil.. Qu’en dites vous ?

Pour les amateurs d’authenticité et saveurs brésiliennes et capverdiennes, la Taverne est un lieu fait pour vous.

Le cadre ne paye pas vraiment de mine, on repère à peine le restaurant de la rue, et la déco intérieure est pas très Design. Mais bon le sentiment qui s’en dégage est ce côté chaleureux, convivial que l’on apprécie.

On y vient pour danser, chanter, déguster une feijoada ou cachupa accompagné d’une excellente caipirinha , un mojito ou une batida de coco et passer un très bon moment entre amis ou en couple.

Assortiment d’entrées
Un des plats typiques

Il y a une excellente ambiance, on est vraiment dépaysé, on se laisse porter par la musique, le patron est, de plus très sympathique. Il prend le temps de nous expliquer chaque plat en racontant de petites anecdotes sur l’origine des spécialités. C’est pas une cuisine extrêmement raffiné, mais il y a beaucoup de saveurs, d’épices.

De plus, il y a très régulièrement des concerts accoustiques de Bossa Nova du jeudi au samedi, n’hésitez pas à réserver pour être sur d’avoir une table.

Appréciations et Remarques 
c’est mon QG brésilien en plein coeur du 5 ème arrondissement, très bonne ambiance, cocktails exquis, on y mange bien pour un prix tout à fait raisonnable.
C’est assez petit, la terrasse ne possède que quelques tables. 
L’entrée est pas très facile pour les fauteuils avec 2 grosses marches et l’espace entre les tables à l’intérieur est assez réduit. Je noterais l’accessibilité à 6 / 10.
Pour Qui ? 
Soirée entre amis, anniversaire (le gâteau d’anniversaire peut être offert) ..
Où ?
25 rue Daubenton 75005
Métro : Censier – Daubenton ou Place Monge
Il est préférable de réserver : 01.43.31.44.00
Quand ?
du lundi au samedi : 12h à 15h30
Lundi au dimanche : 18h30 à 02h30
Combien ?
Menu 16,50 euros ou 20,50 euros

Le Grapillon 

En plein coeur de Paris, j’ai découvert hier une très bon petit restaurant Gascon.

On hésitait avec ma cousine sur le type de cuisine que l’on voulait manger et finalement en flânant et regardant les cartes des divers restos du quartier, on a été alléché par le risotto au magret de canard et foie gras sur la carte.
Le cadre est chaleureux, assez moderne, un grand mur rouge où sont inscrit le choix des vins, une banquette cosy, de beaux verres.

Le choix était rude, vu que tout avait l’air super bon.
On y retrouve une cuisine du sud ouest avec une touche d’inventivité et de créativité où le foie gras est roi. Le restaurant étant ouvert que le soir, le chef peut aisément faire son marché chaque jour et offrir des produits frais et de qualité au dîner.

Après avoir déguster une délicieuse « caïpi » à la pulpe de fraise, on opte pour le menu 2 plats.
Je choisis finalement en entrée un excellent saumon très bien mariné par le citron vert. Rien de tel qu’une entrée fraîche, assez légère pour se garder un peu de place pour la suite !

Nos entrées :

Saumon mariné au citron vert et guacamole
Ravioles d’escargots et pleurotes au foie gras 

Nos plats étaient délicieux :
Bon comme vous pouvez l’imaginer, ce n’est pas une cuisine light forcément, mais c’était vraiment délicieux !!!!

Risotto aux magrets de canard et foie gras
Moussaka au canard

Appréciations et Remarques
Je découvre le quartier de Montorgueil depuis peu, grâce à ma cousine, et je dois dire, je me demande pourquoi je ne prenais pas l’habitude de sortir par là avant. 
C’est très sympa, convivial, d’excellentes petites adresses. Pour l’instant de belles surprises. Une vraie vie de quartier, où l’on se retrouve en bas de chez soi pour prendre un verre avec ses voisins. 
PMR : Il y a une grosse marche à l’entrée, mais la serveuse s’est précipitée pour m’aider. 
Pour Qui ? 
Tous ceux qui aiment bien manger et boire de bons vins. Il vaut mieux pas être au régime, tout de même et aimer le foie gras et le canard !!
Où ?
32 rue Tiquetonne 75002
Métro : Etienne Marcel
Réservation : 01.40.28.96.04
Quand ?
ouvert tous les soirs sauf le dimanche
19 à 23h
Combien ?
Menu 26 (2 plats) ou 31 euros (3 plats)

1 7 8 9