Mes bonnes adresses « Restaurant »

Comme toute bonne parisienne, je suis gourmande. J’adore bien manger et je suis toujours à l’affût de bonnes petites adresses, que ça soit des petits restos intimistes conviviaux où on mange bien pour pas trop cher ou une bonne table de temps en temps. Rien de tel que de partager un moment entre amis ou en famille, ça fait parti des plaisirs de la vie ^^

Pour mon premier coup de coeur je vous propose une belle découverte, bon je dois l’avouer j’ai un petit faible pour l’émission Top chef mais chut ^^, mon petit chouchou Romain Tischenko avait remporté brillamment la première édition grâce à sa créativité, à ses mélanges subtiles, à ses dressages épurés avec de belle mise en valeur des produits.. Il a donc pu ouvrir son propre restaurant avec la somme remportée: le Galopin.

Le Galopin 



Nous avions réservé, en début de semaine, une table pour deux pour un vendredi soir. Nous étions très alléchées par les commentaires plus que positif sur le net en particulier sur un de mes sites références le fooding http://www.lefooding.com/guide-restaurant-paris-france/


Romain Tischenko a mis assez longtemps avant de trouver son petit lieu idéal, et je dois dire que la mission est réussie. 
Le restaurant se trouve sur une charmante petite place au coeur du 10ème. En y allant on découvre tout un tas de petites rues avec des restos qui ont l’air très sympa, ça donne envie d’explorer d’avantage le quartier. Je dois dire qu’avant je me contentais de sortir sur les bords du canal St martin, au Point éphémère ou dans de charmants petits troquets.


En rentrant, nous avons été super bien accueillies, m’offrant un peu d’aide pour monter les 2-3 grosses marches de l’entrée.
J’ai été agréablement surprise par la déco type néo bistrot, simple et efficace. Au fond Romain concote les plats dans une petite cuisine ouverte. Il n’y a pas énormément de table, peut être un vingtaine de couverts dans la salle principale, et quelques tables en bas, ce qui donne un côté chaleureux,  et convivial. Maxime, son frère s’occupe du service.


Nous prenons, ma cousine et moi, un petit verre de Bourgogne, fort délicieux je dois dire, en attendant d’être servies. Le menu change chaque jour en fonction des trouvailles du marché. L’intitulé est ultra simple, sans chi-chi ni fioriture, on peut laisser libre court à son imagination. Notre curiosité nous pousse à espionner plus ou moins discrètement les tables à proximité. C’est amusant de voir que nous ne sommes pas les seules à prendre des photos des plats.

Les amuses bouches ont été une vraie découverte de saveur, tant avec le tartare de veau assez originale,  assaisonné avec beaucoup de justesse, et le petit bouillon de carottes, très léger presque en écume avec des petites surprises, des rondelles de carottes jaunes et plein de saveurs.

Veau, cresson, câpres
Bouillon, carottes

Nous avons eu ensuite un tartare de st Jacques, avec une mousse de choux rouge, des petits cubes de mandarines.
St Jacques, choux-rouge, mandarine

Par la suite, j’ai adoré la cuisson parfaite du lieu, la peau légèrement croustillante, le poisson à peine nacré. C’était très bon.

Lieu jaune, racine de persil, céléri

Après, nous avons découvert le cochon noir et une sorte de radis japonais. Bon, pour moi, le cochon manquait un tout petit peu de cuisson, après c’est mon défaut, j’ai tendance à aimer la viande bien cuite.

Cochon noir, Daïkon, piquillos

Romain l’a toujours dit, il n’est pas un grand spécialiste des desserts, mais je trouve qu’il s’en est plutôt bien sorti surtout avec ce premier dessert, et ce mélange de texture, la poire fondante, le croustillant de l’amande et la glace. Le deuxième dessert m’a un peu moins convaincue, même si la glace à la banane avait beaucoup de goût.

Poire, amande
Cookie banane



















Appréciations et Remarques 
Disons que j’aime le concept, qu’il ait ouvert un restaurant à son échelle, avec sa notoriété, il aurait pu tout de suite faire beaucoup plus de couverts quitte à peut-être se perdre.
Jean Imbert, le gagnant de la nouvelle édition a l’air beaucoup plus business. Dès sa victoire, il a augmenté de 10 euros le prix de son menu du midi, passant de 30 à 40 euros. Je ne trouve pas ça très correct de sa part.
Là non, il dirige sa cuisine et en plus il est en salle pour servir. Il semble avoir la tête sur les épaules, il se fait plaisir, il cuisine les produits qu’il aime, en laissant parler sa créativité.


Pour Qui ? 
Malgré ce qu’on pourrait croire, ce resto n’est pas forcément destiné qu’aux bobos « branchouilles » ou aux fans de l’émission, on y retrouve tous les âges dont pas mal d’habitués du coin qui en ont fait leur cantine, de jeunes couples…

Où ?
34 rue Sainte Marthe 75010
Métro Belleville, Goncourt, Colonel Fabien

Quand ?
Ouvert tous les jours sauf le dimanche et le lundi.
Pensez à réserver une bonne semaine avant au 01.42.06.05.03

Combien ?
Les menus du midi sont a 19, 21 ou 24 euros
Le soir menu dégustation avec 7 plats dont 2 amuse-bouches pour 44 euros

Le Tarmac



Je vous propose de découvrir mon deuxième coup de coeur resto du moment, Je dois vous avouer que c’est un de mes QG, tout près de chez moi, où je vais régulièrement. Hier après une longue réflexion, nous décidions, avec Ma C de nous y rendre…

Le Tarmac est une Brasserie moderne au cadre contemporain et convivial où on peut à tout heure satisfaire ses envies, que ça soit le matin avec le Breakfast, le Super Brunch du dimanche, un petit encas la journée avec tapas ou autres gourmandises, les menus du jour petits prix la semaine avec des produits frais, qui changent tous les jours, un petit cocktail en Happy Hour ou encore le menu tout compris le we pour un prix plus que raisonnable…




Le cadre est chaleureux et ludique, le plafond du XIXème a été conservé et intégré dans la nouvelle modernité du lieu. Grand Bar, cuisine ouverte, espace « bistrot » et salle de restaurant sont fondus dans un même espace ouvert.

























Nous avons pris une petite caipirinha pour nous faire patienter. le choix est toujours difficile, je me décide finalement par prendre le menu du jour : (bon, la photo est pas très lisible mais bon ca vous donne une idée ^^)



Je choisis de prendre les beignets de calamars, puis l’épaule d’agneau rôtie avec la polenta crémeuse et enfin la crème brulée au nutella que l’on a partagé à deux. J’ai adoré la petite sauce maison accompagnant les calamars et la sublime polenta moelleuse, un régal !!




Caro a pris le Big Tarmac avec frites maison, Hummm so delicious !!!!!!


Appréciations et Remarques 
J’aime beaucoup cet endroit. C’est un lieu convivial, cosy, branché où on se sent bien. L’accueil est top. J’aime le fait que les deux serveurs principaux soient là depuis des années, depuis l’ouverture du restaurant, ça aide à fidéliser les clients. Courez-y, vous ne serez pas déçus !!
Pour Qui ? 
Tout le monde… en famille, pour un rencard ou entre amis. 
Où ?
33 rue de Lyon 75012
Métro : Bastille, Gare de Lyon ou Ledru Rollin
01.43.41.97.70
Pour plus de renseignements : http://www.tarmac-paris.com/home.html
Quand ?
Ouvert tous les jours de 8h à 2h du matin. 
Combien ?
Petit déj 6e
Breakfast complet 15e
Formule la semaine midi et soir 2 plats 13,50e ou 3 plats 17,50e
Happy Hour de 17h30 à 20h
Brunch 19,5e
Menu du we (vendredi, samedi et dimanche) soir 26e tout compris avec apéritif,vin, 3 plats

Le Tabarin

Vous voulez trouver un petit resto sympa, convivial où on mange super bien, pour un prix tout à fait raisonnable.. ?
« Le Tabarin » est fait pour vous ^^ Oui, Oui je vous assure !!

Ce bar à vins, à deux pas de Bastille, est une de mes pépites resto, que j’avais envie de vous faire partager, vous ne serez pas déçu, croyez moi !
C’est un bistrot, très actuel, qui rend hommage à Joséphine Baker et au bal Tabarin, fameuse salle de revue à côté du Moulin Rouge et lieu de rendez-vous des artistes parisiens des années 30 à 50..

Le cadre art déco est très cosy, vous pouvez seulement prendre un verre tranquillement dans de super canapés ou manger entre amis.

Si j’ai envie de grignoter, j’aime bien prendre leurs ardoises de charcuteries et fromages avec un verre de vin ou un cocktail, ou sinon mes coups de coeur sont le crumble de poulet coco, la délicieuse poélée de Chipirons au chorizo et piment d’espelette.
Je vous mets la photo de quelques plats, pour vous donner envie !!

Poisson et purée maison
Les lasagnes de légumes
Pain perdu au caramel beurre salé hummm
le tiramisu du jour
Appréciations et Remarques 
J’adore ce lieu, j’y vais très régulièrement.
le restaurant est 100 % accessible, sans marche, le personnel est très accueillant, c’est un lieu où on se sent bien!!!!
Pour Qui ? 
Tout le monde… en famille, pour un rencard ou entre amis
 (les 3 occasions ont été testées et approuvées ^^)
Où ?
3 rue Pasteur Wagner 75011
Métro : Bastille, Chemin Vert ou Bréguet – Sabin
Si vous voulez réserver : 01.48.07.15.22
Pour plus de renseignements : http://letabarin.fr/
Quand ?
Heures d’ouverture: 7j / 7
En semaine : 11h30 – 15h30 / 19h – minuit
Le we : 12h – 16 / 19h – minuit
Combien ?
Le menu du midi : 13 euros (2 plats) ou 15,50 euros (3 plats) hors we et jours fériés

Les ardoises charcuterie ou fromage : petit 6 ou 7 euros / grand 12,50 ou 14 euros
L’ardoise mixte 13,50 euros 
Les salades 13 à 15 euros
Les entrées sont dans les 7 euros
Les plats dans les 15 euros
Les desserts 5 à 7 euros 

La taverne du Brésil et du cap vert

Vous avez envie d’ailleurs, de voyager, de quitter cette routine parisienne. Je vous propose de partir à l’autre bout du monde, au Brésil.. Qu’en dites vous ?

Pour les amateurs d’authenticité et saveurs brésiliennes et capverdiennes, la Taverne est un lieu fait pour vous.

Le cadre ne paye pas vraiment de mine, on repère à peine le restaurant de la rue, et la déco intérieure est pas très Design. Mais bon le sentiment qui s’en dégage est ce côté chaleureux, convivial que l’on apprécie.

On y vient pour danser, chanter, déguster une feijoada ou cachupa accompagné d’une excellente caipirinha , un mojito ou une batida de coco et passer un très bon moment entre amis ou en couple.

Assortiment d’entrées
Un des plats typiques

Il y a une excellente ambiance, on est vraiment dépaysé, on se laisse porter par la musique, le patron est, de plus très sympathique. Il prend le temps de nous expliquer chaque plat en racontant de petites anecdotes sur l’origine des spécialités. C’est pas une cuisine extrêmement raffiné, mais il y a beaucoup de saveurs, d’épices.

De plus, il y a très régulièrement des concerts accoustiques de Bossa Nova du jeudi au samedi, n’hésitez pas à réserver pour être sur d’avoir une table.

Appréciations et Remarques 
c’est mon QG brésilien en plein coeur du 5 ème arrondissement, très bonne ambiance, cocktails exquis, on y mange bien pour un prix tout à fait raisonnable.
C’est assez petit, la terrasse ne possède que quelques tables. 
L’entrée est pas très facile pour les fauteuils avec 2 grosses marches et l’espace entre les tables à l’intérieur est assez réduit. Je noterais l’accessibilité à 6 / 10.
Pour Qui ? 
Soirée entre amis, anniversaire (le gâteau d’anniversaire peut être offert) ..
Où ?
25 rue Daubenton 75005
Métro : Censier – Daubenton ou Place Monge
Il est préférable de réserver : 01.43.31.44.00
Quand ?
du lundi au samedi : 12h à 15h30
Lundi au dimanche : 18h30 à 02h30
Combien ?
Menu 16,50 euros ou 20,50 euros

Le Grapillon 

En plein coeur de Paris, j’ai découvert hier une très bon petit restaurant Gascon.

On hésitait avec ma cousine sur le type de cuisine que l’on voulait manger et finalement en flânant et regardant les cartes des divers restos du quartier, on a été alléché par le risotto au magret de canard et foie gras sur la carte.
Le cadre est chaleureux, assez moderne, un grand mur rouge où sont inscrit le choix des vins, une banquette cosy, de beaux verres.

Le choix était rude, vu que tout avait l’air super bon.
On y retrouve une cuisine du sud ouest avec une touche d’inventivité et de créativité où le foie gras est roi. Le restaurant étant ouvert que le soir, le chef peut aisément faire son marché chaque jour et offrir des produits frais et de qualité au dîner.

Après avoir déguster une délicieuse « caïpi » à la pulpe de fraise, on opte pour le menu 2 plats.
Je choisis finalement en entrée un excellent saumon très bien mariné par le citron vert. Rien de tel qu’une entrée fraîche, assez légère pour se garder un peu de place pour la suite !

Nos entrées :

Saumon mariné au citron vert et guacamole
Ravioles d’escargots et pleurotes au foie gras 

Nos plats étaient délicieux :
Bon comme vous pouvez l’imaginer, ce n’est pas une cuisine light forcément, mais c’était vraiment délicieux !!!!

Risotto aux magrets de canard et foie gras
Moussaka au canard

Appréciations et Remarques
Je découvre le quartier de Montorgueil depuis peu, grâce à ma cousine, et je dois dire, je me demande pourquoi je ne prenais pas l’habitude de sortir par là avant. 
C’est très sympa, convivial, d’excellentes petites adresses. Pour l’instant de belles surprises. Une vraie vie de quartier, où l’on se retrouve en bas de chez soi pour prendre un verre avec ses voisins. 
PMR : Il y a une grosse marche à l’entrée, mais la serveuse s’est précipitée pour m’aider. 
Pour Qui ? 
Tous ceux qui aiment bien manger et boire de bons vins. Il vaut mieux pas être au régime, tout de même et aimer le foie gras et le canard !!
Où ?
32 rue Tiquetonne 75002
Métro : Etienne Marcel
Réservation : 01.40.28.96.04
Quand ?
ouvert tous les soirs sauf le dimanche
19 à 23h
Combien ?
Menu 26 (2 plats) ou 31 euros (3 plats)

The Do à la maroquinerie le 06.04.12 !!

320px-Logo_The_D-C3-B8.svg_

On m’avait dit beaucoup de bien de The Do sur scène.
    
        Quoi…??!! Vous ne connaissez pas ce groupe ? oO
Impossible….. Ils ont cartonné en 2008 avec le titre « On my shoulders » sur leur premier album A Mouthful!

Pour la petite histoire (merci wiki ^^) le nom du groupe est formé des initiales des prénoms de ses deux membres, Olivia Merilathi (chanteuse et musicienne franco-finlandaise et Dan Levy (musicien et compositeur de musique de film) mais également il renvoie à la note DO. Ils sont accompagnés sur scène par une percussionniste et un guitariste.

Ils ont sorti en 2001 un deuxième album Both Ways Open Jaws, qui est un plus sombre que le précédent, moins pop, plus pointu et travaillé selon moi.
Alors quand on m’a proposé 2 places pour les voir à la Maroquinerie, je n’ai pas réfléchi longtemps, vous imaginez ^^ (merci Cyril, on a passé une excellente soirée grâce à toi, c’était ENORME !! ;)
En plus, je ne connaissais pas encore la salle, tout près de la Bellevilloise en plein coeur du 20ème arrondissement.
En mode éclopé, (oui entre les béquilles de ma binôme Miss C et moi) nous sommes arrivées en retard pour cause de « caprice de montre », brefff, je vous passe les détails, mais c’est ce qui nous a fait rater la première partie de St Michel.
On arrive dans la salle par les coulisses, et là, Olivia, la chanteuse de The Do herself (on ne l’a pas reconnue tout de suite je dois l’avouer) qui nous a tenu la porte :p
On a été placées juste derrière l’ingénieur du son, dans l’axe de la scène, la preuve en image ci dessous: 

C’était un excellent concert, une super ambiance, on a vraiment adoré. Olivia a un charisme de dingue, et malgré son soit disant stress, elle a vraiment assuré en se donnant à 200 % tout au long du concert. Elle passe d’un instant à l’autre de la douceur à la transe. Il lui arrivait de déambuler en faisant les 100 pas sur toute la scène tel un lion en cage. J’ai adoré son grain de folie, son naturel lors de ses interventions avec le public. Les musiciens étaient vraiment à fond également. Ils apportent tous sur scène un vrai plus par rapport aux albums, les morceaux sont retravaillés avec des fins plus trippantes, alternatives.

On a adoré les spots de lumière sortant de la guitare ou du saxo, c’était fun ^^

Ils ont réussi à enchanter la salle, les inconditionnels et même ceux qui connaissaient moins les morceaux. Nous avons trouvé la fan la plus jeune au monde, cette adorable petite fille sur les épaules de son papa. Je dois dire que j’aurais adoré que le mien m’emmène à des concerts de rock.

La magie opère. On en redemande, une fois le concert terminé on a les morceaux en tête et on n’a qu’une envie, c’est de les revoir sur scène pour leur prochain opus. On réécoute les titres d’une autre oreille, c’est chouette. Ce concert se glisse aisément dans mon top 5 de « mes best of concerts ».
J’ai beaucoup aimé « Gonna be sick », Too insistent » » (ma petite préférée mais chut ^^), les planantes et sublimes « Slipery clope » et « The wicked & the blind », et les tubes planétaires bien sur « Dust it off » et « On y shoulders »



Set List du concert à la maroquinerie : 

A mess like this

Aha

Gonna be sick

Too insistent

The calendar

The bridge is broken

Leo leo

Dust it off

The wicked & the blind

on my shoulders

No clue

Slippery clope

_

Travel light

Was it a dream ?

Moon mermaids



Informations pratiques 
La Maroquinerie, 23 rue boyer 75020
Renseignements 01.40.33.35.05
Métro : Gambetta, Pelleport, ou Ménilmontant
Pour avoir la programmation : http://www.lamaroquinerie.fr/
Style musical : pas mal de rock, électro, indé, programmation actuelle


Accessibilité aux PMR
- Passage par les coulisses, monte-charge
- Aucune marche
- Pas de place PMR particulière, on a été placé derrière la console de l’ingénieur du son, sur une estrade en hauteur dans l’axe de la scène, l’accompagnateur est debout, la demande d’une chaise est possible
- Accueil personnel : parfaite, rien à redire


Remarques et appréciations personnelles  
Salle très sympa, intimiste, bonne programmation, bon accueil, on y reviendra !!





Alan Corbel au Café de la danse le 10.04.12 !!

photo2

Et oui, me voilà déjà de retour au « Café de la danse ». Bon, c’est le hasard du calendrier en même temps ^^
Oui, encore un songwritter français qui chante de la folk anglaise vous allez me dire. Certes, mais cette fois ci, il nous vient de Bretagne. J’ai découvert Alan Corbel sur deezer. Son EP (« amuse oreille » du disque à venir) sorti en 2009 tournait en boucle sur le site. J’ai aimé dès la première écoute! De ce fait, j’ai téléchargé très rapidement son 4 titres. Il a une formation classique, il a appris le métier de luthier en Angleterre. Il a d’abord formé un duo « the Milk » avec Soazig Le Lay puis s’est lancé en solo pour un certain nombre de première partie de Miossec, notamment au zèbre de belleville, et au Bataclan.
Son univers est assez mélancolique, je ne vous conseille pas d’écouter son album en période de blues passager ou de rupture, « effet- larme » garantie. 
J’ai une petite préférence pour les versions acoustiques, que je trouve assez authentique, juste guitare et décroché de voix. Endless est le premier morceau que j’ai découvert.

Alan corbel – Endless

En 2012, il sort son premier album Dead men chronicles, où l’on peut retrouver les titres de son EP, Endless, The rain, Muse et Children of the sun ainsi que 8 autres morceaux inédits et 2 versions acoustiques de Yours and Mine et Seven Nights. 
Rentrons dans le vif du sujet:
J’ai eu beaucoup de mal à retrouver le nom de la première partie mais comme vous le savez bien, rien ne m’est impossible héhé! Nous avons donc écouté un mix de la carrière de Leo (88man) comme il nous l’a dit lui même. 
Je dois dire que ce fût assez déroutant. Je ne le connaissais pas du tout de prime abord. Dans la plupart de ses morceaux, il joue en mode guitare / voix, c’était assez dark, quelques envolées lyriques avec sa voix rauques. J’ai bien aimé les titres où il était accompagné du même batteur qu’Alan. Je trouve que la batterie donnait plus de force à l’ensemble sinon on pouvait avoir tendance à décrocher un peu, hein mister D ^^ hihi
Je vous mets un petit morceau youtube (désolée la qualité n’est pas exceptionnelle) pour que cela vous parle un peu plus, sachant qu’au café de la danse il était presque tout le temps en solo sur scène avec une ambiance très sombre. Il m’a fait penser à Rover, que j’avais vu en première partie de AARON à la salle Pleyel.

Ensuite Alan Corbel est arrivé sur scène, accompagné de ses musciens (une violonceliste, un contrebassiste (et guitariste à ses heures perdues…), un batteur, et pour 2 morceaux Albin de la Simone au piano (il a collaboré en tant que clavier ou arrangeur avec de nombreux artistes : M Boogaerts, Arthur H, K Ann, JL Aubert, S Keïta, A Souchon, V Paradis, Iggy Pop..)
Alan nous a joué la plupart des morceaux de l’album, ainsi que deux inédits « Little guy » et « Two hearts ». J’ai adoré les morceaux de l’EP, bien évident, que je connaissais presque par coeur. La reprise  de « perfect day » de Lou Reed était excellente! C’est toujours agréable d’avoir des instruments à cordes sur scène.
Après, globalement, les morceaux sont assez mélancoliques, donc c’est vrai qu’on pouvait pas trop noter la montée en puissance que l’on aime bien retrouver dans les concerts et où l’on est presque en transe à la fin. Là ce fût assez tranquille tout du long. Je regrette un petit manque de punch, de déchaînement de guitares entre deux morceaux plus mélodieux, afin d’alterner les émotions et sensations, après, comme il le dit lui même, c’est pas évident les concerts après un premier album, on manque un peu de matière. Je pense qu’il gagnerait à se diversifier un peu pour les albums suivants. 
Mais ce n’est que mon humble avis ^^
Après ça reste un artiste, sensible, émouvant qui me touche beaucoup, une très belle découverte que je ne manquerai pas de suivre et de faire connaître tout au long de sa future et longue carrière :)
De plus, la mise en lumière était assez intimiste avec ses boules de lumière disséminées un peu partout sur la scène, correspondant parfaitement à la magie de ses chansons.

Set list du concert au café de la danse :

Waking up

If I pass

Children of the sun

Time to lose

Yours & Mine

Little guy

Dead men chronicles

Endless

the rain

seven night

_

Two heart

Perfect day

Muse

Sweetness

Informations pratiques 
Le Café de la danse, 5 Passage Louis Philippe 75011
Renseignements 01.47.00.57.59
Métro : Bastille
Pour avoir la programmation : http://www.cafedeladanse.com/
Style musical : assez varié pop, rock, sognwritter, ska, électro, indé, prgrammation actuelle

Accessibilité aux PMR ++++
- Entrée par un porte juste à côté de l’entrée principale
- Une grosse marche mais utilisation possible d’une pente amovible
- Pas de place PMR particulière, on peut se placer au premier rang, et l’accompagnateur peut s’asseoir sur la première marche de l’estrade à côté
- Accueil personnel : parfaite, rien à redire

Remarques et appréciations personnelles  
Salle très sympa, intimiste, bonne programmation, on est bien placé, bon accueil.

Newton le fétichiste au grand Palais le 05.04.12

8970_xxl

Après avoir fait l’exposition Beauté animale aux Galeries nationales, nous voilà parti de l’autre côté du musée, à la galerie sud-est du Grand Palais pour l’exposition dont on parle tant en ce moment.


C’est la première rétrospective sur Helmut Newton depuis sa mort en 2004.

L’œuvre de Newton (né à Berlin en 1920, fuyant l’Allemagne en 1938, mort à Los Angeles en 2004) a cherché à restituer la beauté, l’érotisme, l’humour, que sa sensibilité lui permettait de relever dans les rapports sociaux des mondes qu’il fréquentait : la mode, le luxe, l’argent, le pouvoir.
Dans ses thèmes de prédilection (mode, nus, portraits, détails), il n’a cessé de se libérer de toute contrainte imposée, alors même qu’il travaillait le plus souvent dans un cadre de « photographie appliquée » à la commande.
Son œuvre est une vision nouvelle et unique du corps féminin contemporain, traversée par une forme de fétichisme. Il est amoureux de la provoc’ et du « porno chic ». Il a également joué sur le registre de l’érotisme avec l’utilisation d’objets normalement dénués de signification charnelle. Chaussures, lunettes, cigarettes, minerve, corset, manteaux de fourrure, chaînes… au côté des porte-jarretelles et autres effets de lingerie. Chez Newton, on passe aisément de l’exhibitionnisme au sadomasochisme.


J’ai beaucoup aimé cette exposition, déjà car je suis très sensible à l’esthétique, J’adore la photographie, Newton a un talent énorme, on peut voir de nombreuses photos de mode pour les Vogues du monde entier, pour Courrèges notamment. Pour lui, une photo de mode doit ressembler à tout sauf à une photo de mode, un shot de paparazzi, un moment de vie..  Il aime les femmes au corps sculptural, grandes, légèrement masculine, sur d’elle, puissantes, séductrrices, dominantes. Elles assument la pleine liberté de leur corps, ouvertes à tous les fantasmes dans un raffinement extrême.
De nombreuses célébrités ont été photographiées par lui, je retiens notamment les princesses Caroline et Stéphanie de Monaco, Elysabeth Taylor, la sublime Catherine Deneuve, Yves saint-Laurent, des collectionneurs d’art..


On a pu voir également un extrait vidéo d’une de ses séances photo avec Cindy Crawford, c’est toujours intéressant de voir les artistes s’exprimer sur leurs oeuvres. Il était assez perfectionniste, il savait exactement ce qu’il voulait. Dès qu’il avait obtenu la photo qu’il désirait, il passait à une autre pose ou scène. 
Il y avait enormément de monde en nocturne, mais je vous conseille vivement d’aller voir cette exposition malgré tout, elle vaut le coup. 

Infos Pratiques et horaires d’ouvertures : 
Newton le fétichiste à la galerie sud-est du Grand Palais Du 24 mars au 17 juin 2012 
Tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 22h. 
Fermé le 1er mai


NB : En raison du succès de l’exposition Newton, une ouverture exceptionnelle est mise en place


 pendant les vacances de Pâques, les mardis 17 et 24 avril 2012, de 10h à 22h. 

Évitez les files d’attentes et réservez dès maintenant vos billets ! http://www.grandpalais.fr/grandformat/exposition/helmut-newton/


Accessibilité aux PMR +++
- Entrée en face du Petit Palais, au niveau de la nef, pente légère inclinée, ascenseur
- 1 mini marche
- Billets PMR et d’un accompagnateur gratuits, les suivants sont payant
- Accueil personnel : plutôt bonne

Remarques et appréciations personnelles  
Bien se renseigner sur le lieu précis de l’expo au sein du Grand Palais, pour ne pas avoir à faire tout le tour du musée.

Beauté animale au grand Palais le 05.04.12

8878_xxl
 Hier on voulait se faire une petite expo entre cousines au Grand Palais, dans l’idée première d’aller voir Helmut Newton. Je viens régulièrement dans ce musée, j’ai mes habitudes, nous voilà parti bille en tête en direction de la Porte B (au 3 avenue Eisenhover), qui est l’entrée fauteuil du grand Palais, que je prends habituellement, et là après avoir traverser une partie des méandres du musée, on nous annonce que l’expo H Newton se trouve pas du tout la, mais de l’autre coté du bâtiment. On se dit, quitte à être là, autant en profiter pour faire l’expo Vedette du moment : Beauté animale… 

Nous avions 45 minutes avant la fermeture, mais c’était chouette l’expo était déserte, rien que pour nous, ça c’est un grand bonheur de déambuler paisiblement parmi les oeuvres.







A travers des œuvres majeures, l’exposition explore les rapports que les artistes, souvent les plus grands peintres et sculpteurs, entretiennent avec les animaux. Elle montre que le lien entre art et science, entre notre soif de connaissance de l’animal et notre fascination pour sa beauté, continue d’être étroit.
Peintures, dessins, sculptures, photographies, célèbres ou insolites… La manifestation réunit environ 120 chefs-d’œuvre de l’art occidental, de la Renaissance à nos jours, avec un parti pris radical et inédit : ne montrer que des œuvres où l’animal est représenté seul et pour lui-même, hors de toute présence humaine. 

On  y retrouve 5 axes : 


I. L’attention à l’animal 

C’est à la Renaissance que se produit une révolution : des artistes pionniers de la zoologie se penchent sur les animaux et les décrivent avec minutie. C’est aussi le moment où la découverte du Nouveau Monde révèle de nouveaux animaux. Très vite se constituent des répertoires. Ils ont également recours à l’étude de l’anatomie et s’efforcent de décomposer les mouvements, comme le galop du cheval ou le vol d’un oiseau. 

Représentation d’un flamand rose par le naturaliste Audubon



II. Préjugés esthétiques et moraux

Nous sommes tous marqués par Buffon et son Histoire naturelle, publiée peu avant la Révolution, à cause des irrésistibles portraits d’animaux qu’elle contient. Mais Buffon fait aussi le tri entre les animaux nobles et les animaux ignobles. 
Le bon et le beau se confondent. Ces classifications arbitraires peuvent expliquer nos phobies par exemple pour les insectes. De fait, certaines espèces sont négligées des scientifiques et des artistes. 


Aujourd’hui, l’art bouleverse ces valeurs et les artistes s’attachent à des animaux longtemps dénigrés. C’est le cas de la chauve-souris de César (photo ci-dessous) ou de l’Araignée de Louise Bourgeois.




Oeuvre de Jef Koons 




III. Le singe et l’homme

La publication de L’origine des espèces par Charles Darwin en 1859 est un choc pour la civilisation judéo-chrétienne. Le naturaliste y développe sa théorie de la sélection naturelle, fondée sur la lutte pour la vie ; il affirme le cousinage de l’homme et du singe. Des artistes s’intéressent à ces théories. L’image du singe, jusque-là dérisoire et convenue, s’en trouve bouleversée et il en résulte de troublants portraits, comme l’extraordinaire Orang-outan de Pompon (sculpture ci-dessous).






IV. Une nouvelle sensibilité 

Longtemps niée, la souffrance des animaux est enfin reconnue sous l’impulsion de Montaigne ou de La Fontaine. La question de l’âme animale est posée, puis l’empathie finit par l’emporter avec la création d’associations protégeant le droit des animaux. Les œuvres d’art démontrent la sensibilité des animaux et toute leur gamme d’expressions irrésistibles.



V. A la rencontre de l’autre : les animaux exotiques 







A la Renaissance, les animaux exotiques sont très recherchés par les grands de ce monde. Les rois et les papes les collectionnent dans des ménageries auxquelles certains artistes ont un accès privilégié.  On peut découvrir le destin extraordinaire du rhinocéros de Léon X ou de la girafe de Charles X. En 1793, la Ménagerie du Jardin des Plantes donne le signal de l’essor des zoos. La France permet ainsi aux artistes d’accéder aux animaux : c’est l’origine de l’« art animalier », Les artistes y trouvent des modèles de plus en plus variés. 






Beaucoup de créateurs s’interrogent aujourd’hui sur le rapport homme/animal et s’alarment de la menace qui pèse sur la biodiversité. Après le panda de Chine puis le bébé phoque, l’ours polaire est devenu le symbole de cette menace. A lui seul, il alerte l’homme sur l’avenir de la planète. 
Une sculpture aussi magnifique que L’Ours blanc de Pompon finira-t-elle par avoir avant tout une valeur de témoignage, celui d’une espèce disparue ? 


La beauté animale ne sera-t-elle bientôt plus qu’un souvenir ?

sculpture monumentale d’un ours polaire en plâtre par Pompon



Bon l’expo était sympa, les oeuvres extrêmement variées, de Jef Koons aux naturalistes, des peintures de la renaissances aux sculptures monumentales de lions ou autres… Après j’avoue avoir une sensibilité peu développée pour le monde animal, par contre si c’est votre cas, l’exposition est faite pour vous c’est évident… :) 




Personnellement, elle ne sera pas dans mon top 5 de mes expos préférées !! 




Mais ce n’est que mon avis ^^


Infos Pratiques : 

Grand Palais, Galeries nationales du 21 mars au 16 juillet 2012
Place Clémenceau 75008 Paris


Heures d’ouvertures : 
Tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 20h
Nocturne le mercredi jusqu’à 22h
Fermeture le 1
er mai





Accessibilité aux PMR +++
- Entrée Porte B, 3 Avenue Eisenhower, 
déambulation dans les sous-sols du grand palais, monte-charge
- Aucune marche
- Billets PMR et d’un accompagnateur gratuits, les suivants sont payant
- Accueil personnel : plutôt bonne

Remarques et appréciations personnelles  
Bien se renseigner sur le lieu précis de l’expo au sein du Grand Palais, pour ne pas avoir à faire tout le tour du musée.



« Danser sa vie » à Beaubourg le 01.04.12

IMG_0288
 J’avais dans l’idée en cette belle journée de faire l’expo Matisse au musée d’art moderne, j’adore me ballader dans ce quartier en déambulant sur les bords de seine, c’est, je crois, le centre Georges Pompidou, le musée que je préfère sur Paris, la vue est imprenable, on ne peut qu’être émerveillé à chaque fois, même pour une pure parisienne comme moi.
Mais vu que l’expo Matisse vient de commencer et se termine mi juin, je me décide finalement à aller voir « Danser sa vie », expo qui finit demain. L’exposition explore le dialogue fusionnel entre la danse moderne avec les arts visuels en brossant le siècle, de 1900 à nos jours selon 3 axes thématiques : la subjectivité qui s’exprime dans l’oeuvre, l’abstraction du corps et enfin la performance, née avec les avant-gardes dada dans les années 60.
J’ai beaucoup aimé cette exposition, à notre arrivée nous voilà, immédiatement plongé dans le bain, avec un triptyque de Matisse monumental « La danse de Paris », une installation performative surprenante de deux jeunes se déhanchant étrangement. ^^ 
Après je me suis arrêtée longuement sur deux vidéos de ballets, tout d’abord l’Après-midi d’un faune dansé par Nijinski et ensuite j’ai adoré le sacre du Printemps par Pina Bausch filmé à l’opéra Garnier en décembre 2010. Ca me donne encore plus envie de réaliser un objectif de vie, d’aller voir un ballet si possible contemporain à l’opéra cette année.
On peut voir ci-dessus La danse de la cigale et de la fourmi revisitée.
En ce qui concerne la partie sur l’abstration, je retiens particulièrement Loïe Fuller et ses ballets cinétiques. Toutes les avant-gardes, en particulier de Stijl et le Bauhaus se sont emparées de la danse, toutes fascinées par le corps en mouvement, ses couleurs, ses lignes. 
On a pu voir dans cette partie des oeuvres d’yves Klein, Man Ray, Jackson Pollock, des mobiles de Calder et un mobile « immobile » de nicolas Schoffer (confère l’image ci-dessous).
On peut d’ailleurs retrouver certaines de ses oeuvres dans le jardin Tino Rossi sur les bords de seine en contrebas de l’institut du monde arabe.
Et enfin quelques performances ont été illustrées dans ce troisième axe. je vous épargne les noms barbares de chacun, vu que déjà j’en ai oublié un certain nombre, je ne retiens que la vidéo de l’extrait du film « Saturday night fever » avec la prestation de John Travolta mais dont la musique et l’esthétique a été détournée par Ange Leccia.



Infos Pratiques : 

Centre Georges Pompidou, entrée principale Piazza, Place Georges Pompidou 75001
Métro: Hôtel de Ville, Rambuteau, Châtelet
Standard : 01.44.78.12.33
Programmation ou renseignements : http://www.centrepompidou.fr/

Heures d’ouvertures : 
Tous les jours, sauf le mardi, de 11h à 21h, fermeture des caisse à 20h
Nocturne le jeudi jusqu’à 23h pour les galeries 1 et 2
Fermeture le 1
er mai


Accessibilité aux PMR +++++
Page spéciale PMR en fonction de tout type d’handicap : http://www.handicap.centrepompidou.fr/handicapcp/site/index.php
Numéro PMR : 01.44.78.16.73
- Entrée PMR au niveau du 24 rue du renard 75001 angle st-Merri, Ascenseur du public
- Aucune marche
- Billets PMR et d’un accompagnateur gratuits, les suivants sont payant
- Accueil personnel : bon, souriant

Remarques et appréciations personnelles  
Musée très adapté à tous les types de handicap, une vraie volonté d’ouvrir la culture au plus grand nombre, en apportant les réponses adéquates. 
Vue imprenable sur Paris, restaurant / café Costes au 4ème étage avec une vue sur tout Paris par contre très mauvais service, personnel hautain, service super long, la carte est plutôt chère. Bon après en tout connaissance de cause, pour prendre un verre, ça reste tout de même très sympa et romantique ^^

Créateurs et Boutiques préférés !!!!

lovebirdsblancsboutiquecopier
Je commence par une créatrice que j’ai découvert sur facebook au hasard de ma curiosité,
je suis tombée sur son blog http://luciesaintleuboutique.blogspot.fr/
et là j’ai été charmée par ses créations, originales, fun, très féminines, oui oui j’avoue j’ai craqué pour deux modèles :

- le collier lovebird blanc :

- ainsi que le collier ailes de libellule asymétrique :

En plus la créatrice est adorable, vous recevez un mail à chaque étape de la commande, pour vous informer, et dans le paquet un petit mot personnel, une pochette pour chaque collier et une mini notice pour conserver le plus longtemps possible ses petites créations. 
PS : Mais bon je sens bien que d’ici quelques temps, il possible que je craque sur le très sensuel collier wings noir (surtout avec ma nouvelle coupe courte hihi ca tombe bien j’ai envie de dire ^^) 

Il y a une autre créatrice que j’adore Virginie Mahé que j’ai découvert dans la boutique « les étoiles » http://www.lesetoiles.fr

Cette petite boutique regroupe pas mal de créateurs tout près du viaduc de Daumesnil, on y retrouve une super styliste qui peut même créer sur mesure pour des prix abordables, je ne peux m’empêcher d’y faire un saut de temps en temps pour voir les nouvelles créations et me faire plaisir pendant les périodes des soldes, ils font de super démarques, quoi de mieux que d’acheter une petite robe créateur très bien coupé pour un prix abordable !!!! héhé Rien de pire que de courir avant un mariage après sa petite robe de cocktail qui fera mouche, je préfère acheter quand je tombe amoureuse d’un modèle, on trouvera toujours une occasion pour la mettre non ? ^^ On y retrouve aussi les sacs Nat & Nin ou d’autres créateurs en fonction des périodes, je vous invite à consulter le site :)
Depuis septembre, la créatrice de bijoux Virginie Mahé a ouvert sa boutique au 10 rue Emilio Castellar, également dans le 12e, non loin du marché d’aligre http://virginiemahe.bigcartel.com/products

Vous pouvez retrouver à la fois des sautoirs, boucles d’oreilles, bracelets, bijoux de tête…
J’ai craqué pour 1 sautoir, 2 paires de boucles, dernièrement ce ras du cou ^^

et la preuve, je le porte en soirée ^^ je porte ici la première pièce que j’adore que j’ai acheté chez elle, le sautoir « oiseaux »

Rien de tel qu’une petite après-midi entre copines avec ce superbe temps printanier :D Après avoir traîné un peu (à papoter bien sur.. ) nous nous sommes décidées à faire un brin de shopping (dure la vie hein ^^).
Après avoir rencontré sur le chemin l’écrivain Daniel Picouly et un animateur de Groland lol (bon pas très glamour, je vous le concède hihi on attendra un peu pour croiser Romain DURIS ahhhhhhh dire qu’il habite là et que je l’ai jamais aperçu arfff la vie est moche…. bon bientôt, peut être ^^ 
Et de toute façon on a déjà vu Jude Law il y a quelques semaines à son avant première, donc je crois que pour le moment ca va on est rassasié :p)
Bref je m’égare – en même temps je suis une fille donc bavarde – ^^ c’est normallll !!
Et hop en un rien de temps nous sommes arrivées à une boutique 100 % filles que j’adore, au milieu d’une petite impasse tout près de la rue de Charonne.
Je vous mets le lien du blog de ma caverne aux mille et unes trouvailles dans ce petit atelier réaménagé en boudoir filles toutes sortes d’objets sont présentés, bijoux de créateurs à tous les prix, sacs, gadgets pour faire des petits cadeaux originaux et fun.. on peut y rester des heures sans problème, et je dirais même que c est rare de ne pas craquer pour quelques petites merveilles. 

http://boutiquelesfleurs.typepad.com/

un petit aperçu…  mais visitez le blog ou mieux courez y :) vous ne serez pas déçu ^^

Vous avez un petit creux ? Les images parlent d’elles-même..

Une pause sucette ?
Envie de ces sublimes petits gâteaux, alléchants non ?
un petit menu japonais ?
Un pause douceur: Cookies, crêpes et calissons  ?
Je vous propose de découvrir une super créatrice de bijoux, qui a en bonus de grands talents d’illustratrice http://lotte.art.free.fr/ J’ai d’ailleurs eu la chance qu’elle me dessine mon petit avatar :) je l’adore, c’est tout moi !
Tous les bijoux sont fait main. La créatrice est très minutieuse, les détails sont troublants, on a envie de les croquer. Mais au moins, on peut succomber sans grossir, c’est chouette ! 
Je me suis donc fait plaisir… J’ai opté pour un collier ras du cou « pomme croquée », un autre avec trois petits pendentifs du potager (tomate, carotte et haricot), des boucles d’oreilles macarons et une bague pain d’épices que j’hésite offrir, je crois que je vais la garder pour moi héhé !
Lotte ne fait pas que des bijoux « à croquer », elle fait également des boucles d’oreilles type origami comme les oiseaux ci dessous, des sautoirs amusants avec des petites figurines pour halloween, et plein d’autres surprises, je vous laisse les découvrir sur son site.
Si vous craquer pour ses créations, n’hésitez pas à lui écrire pour organiser des soirées bijoux / entre copines ou allez voir sur le site, facebook pour connaître les dates des salons auxquels elle participe.

Ma playlist idéale !!!

Coucou mes canards !!

Je vais essayer jour après jour de poster une vidéo, que ça soit un titre culte ou une de mes découvertes, une pépite du moment afin de vous le faire partager.. :)

N’hésitez pas à commenter ou à proposer des artistes..

Je vous propose pour commencer un petit groupe que j ai découvert au concert de laetitia shériff sur la péniche « la dame de canton » et j’avoue avoir adoré ce petit groupe qui mérite d’être d’avantage connu…

We only said – Get out freakie

Ps :  à noter que leur premier album est disponible sur leur myspace en téléchargement gratuit http://www.myspace.com/weonlysaid

Je rajoute le clip de ce morceau qu’ils viennent de mettre en ligne

Je ne peux m’empêcher de mettre un des morceaux que j’aime beaucoup de L. Shériff :

Laetitia Shériff – That Lover

Je vous propose pour ce 2e soir un morceau archi culte, que l’on retrouve dans la BO de Trainspotting, film que j ai revu à des heures improbables sur arte, ya quelques semaines.

Lou Reed – A perfect day

J’ai une envie subite d’écouter un bon Archive trippant histoire de bien finir cette bonne soirée (16 min planante) humm Bonne écoute ^^

Archive – Again (version longue 2011

Le titre de ce samedi soir est un morceau qui a bercé mon adolescence, je me souviens avoir enregistré sur une cassette auto revers hihi oui oui ^^ un live d’un concert qui passait sur Oui fm !! Je pense l’avoir écouté des centaines de fois, mais avec toujours le même plaisir.

Sarah Bettens – Not an addict

Et oui nous arrivons malheureusement à la fin de ce we sniff, difficile de me décider sur le titre du soir, mais finalement j’ai envie de vous faire partager une de mes belles découvertes myspace, je vous en ai un tout petit peu parlé dans la chronique du concert de greenshape, vu qu’ils sont potes, c’est un excellent groupe lillois d’indie pop, folk au nom barbare « Roken is dodelijk » ce qui signifie fumer tue en Néerlandais. j’ai eu le plaisir de les voir au nouveau casino en novembre 2010. Ils assurent vraiment sur scène et en plus ils sont adorables. Je me souviens avoir complètement flashé sur leur musique sur leur myspace, désespérée que rien ne soit encore disponible dans le commerce, je leur écris un petit mail et ils me répondent avec un son inédit, juste excellent en bonus ^^ sympa non ;) ?
Je vous propose d’écouter good enough, un de leurs premiers titres tirés de leur EP. Rien de tel pour mettre la pêche en ce dimanche soir ^^ Bonne écoute..

Roken is dodelijk – Good enough

Pour le premier anniversaire de ma petite poussinette Roxanne, je ne peux m’empêcher de vous faire partager un tube planétaire que j’aime beaucoup… je vous laisse deviner ^^

Sting & The Police – Roxanne

J’aime beaucoup la voix de Florence Welch, sa pop délirante féérique et tourmentée, peut faire penser à Kate Bush ou Sinéad O’Connor. Malheureusement je n’ai pas eu encore l’occasion de les voir en concert, bientôt j’espère..

Florence & The Machine – Dog days are over

Le groupe de ce soir est un groupe qui cartonne ces derniers temps, dans la veine C2C, chinese man..  Je ne manquerai pas de ponctuer cette playlist assez rock par quelques morceaux électro que j’aime beaucoup.

Caravane Palace – Jolie coquine

Histoire de se préparer moralement au concert de demain à la maroquinerie, je vous propose un petit extrait du dernier album de The DO

The DO – Too insistent

Pour ce we de Pâques je vous offre une vidéo du live au café de la danse de Other lives, un groupe que je voulais voir mais je m y suis prise trop tard, c ‘est moche, je me contente donc du live intégrale sur Vimeo  pour le moment ^^
Joyeuses Fêtes mes poussins !!!!!!!!!!

Petite dédicace a mon concert de ce soir au café de la danse, je vous propose une petite vidéo acoustique d’un morceau que j’aime beaucoup.

Alan Corbel – Muse

Je vous propose ce soir un morceau cultissime, qui a entièrement sa place dans ma playlist idéale, c’est trippant, envoûtant, ca monte en puissance et en plus cette version est mixée par Mr Oiso, un cousin éloigné.. que demander de plus :p

Sébastien Tellier – La ritournelle

J’adore ce petit groupe pop, que j’avais été voir au scopitone il y a peut être 2 ans, c’était très sympa, on attend leur prochain album avec impatience !!!!

Baden baden – Alice

En ce vendredi, post super soirée entre cousines dans le quartier montorgueil, j’avais envie d’un morceau qui bouge bien, c ‘est un groupe qui cartonne en ce moment, et qui ne fait que de monter en puissance. Bon début de we !!!!!!!

Stuck in the sound – Brother

Merci au Hiboo pour m’avoir tenu au courant de la sortie de ce nouveau morceau de Ben Howard, il a une voix toujours aussi magique, et en plus le clip est top, je vais m empresser d’aller écouter l’EP en attendant l’album.

Ben Howard – Old Pine

Rien de tel qu’une bonne journée avec ses amis proches, ca ressource énormément, je vous propose pour ce dimanche soir un morceau 100% indie apaisant d’un groupe que j’aime beaucoup

Bon Iver – Flume

Après avoir vu le live filmé à l’olympia en février des Arctic Monkeys sur direct star hier soir, ca m’a rappelé plein de souvenirs du zénith, c’était énorme !!! Excellent concert, un de groupe phare du moment. J’ai donc eu envie de leur dédier un semaine « playlistik ».
En ce lundi je vous propose un de mes morceaux préférés, dès la première écoute, ça a été une révélation, ça m’a donné envie de mieux connaître le groupe. j’ai donc téléchargé leurs albums…
Merci Julien pour m’avoir fait apprécier à sa juste valeur les AM ;p 

Arctic Monkeys –  Crying Lightning

Arf je dois vous dire en ce deuxième jour, que le choix est excessivement difficile ^^ mais bon c’est le jeu ma pauvre lucette, après un instant de reflexion je me décide enfin à vous proposer mon deuxième morceau culte et chouchou des AM

Arctic Monkeys – Don’t sit down’ cause I’ve moved your chair

Le troisième opus de la semaine est issus de l’album Humbug, je l’adoreeeeeee!!! Bonne écoute ^^

Arctic Monkeys – Dance little liar

Que diriez-vous d’un morceau culte du premier album des AM sorti en 2006 Watever people say I am, that’s what I’m not : 

Artic Monkeys – Fake Tales Of San Francisco

Arctic Monkeys – She’s Thunderstorms

Le titre du jour est disponible plus tôt héhé !!

Arctic Monkeys –  Fluorescent adolescent

Le dernier morceau de la semaine est le nouveau single des AM
Arctic Monkeys – R U Mine

Après cette semaine thématique, reprenons le fil de notre playlist avec un jour / un artiste, en ce lundi à J+1 du concert de baxter Dury au trianon, je ne peux peux que vous proposer un morceau que j’adore, j’ai pris mon pied hier sur le live de ce morceau..

Baxter Dury – Oscar Brown

En ce mardi, je vous propose ma découverte du concert de Baxter D, avec ce clip où l’on retrouve leur univers déjanté !!

We Were Evergreen – Vintage car

Envie d’écouter du Fanfarlo, là tout de suite, donc bon faisons nous plaisir :p

Fanfarlo – I’m a Pilot

Jack White – Weep themselves to sleep

J »ai découvert Rover en première partie de Aaron à la salle Pleyel en janvier dernier, j’avais téléchargé son EP, j’avoue avoir bien aimé ce morceau.

Rover – Aqualast

J’ai raté Patrick Watson au cabaret sauvage, je me contente donc de ses vidéos youtube en attendant une prochaine occasion de le voir en live

Patrick Watson – Into Giants

Grâce au titre de la semaine offert de itunes, j’ai pu mettre des sons sur ce groupe dont j’avais entendu parlé, ils sont passés à la boule noire, et même je crois au zénith récemment, l’album est plutôt sympa..
Bonne grasse mât à ceux qui ont la chance de faire le pont demain, sinon courage pour les autres.

Electric Guest – Jenny

Pour ceux qui ne les connaîtraient pas encore, je vous propose de découvrir Metric, un de mes gros coups de coeur, je regrette de pas les voir sur scène en juillet (pour cause de vacances, bon ça va, c’est une bonne raison tout de même ^^). Je ne peux m’empêcher de mettre en écoute un morceau que j’aime beaucoup.

Métric – Help I’m Alive

Depuis hier le premier extrait du nouvel album est disponible  « Youth Without Youth ».
Le 5e album Synthetica sortira le 12 juin. On a hâte !!!  http://www.sorstu.ca/metric-ecoutez-youth-without-youth-un-premier-extrait-de-synthetica/

Parce que j’adore les Blacks keys, Parce que je compte bien aller dans le public du grand journal un de ces jours, je mix les deux et hop je vous propose le live de « Lonely boy » sur le plateau de Michel Denisot. It’s so ROCK !!!!!!!! yeahhh ^^

Dommage qu’ils se soient rabaissés à faire une musique de pub..

The Black Keys – Lonely Boy

J’adore ce groupe rock, qui apporte vraiment sa petite touche personnelle :

Skip the Use – Ghost

Santigold vient de sortir un nouvel album dont je vous propose un extrait.

Santigold – Disparate Youth

En attendant la chronique du concert d’hier des Pony Pony, je suis obligée de vous proposer le tube planétaire de leur 1er album. Bougez bien votre petit corps héhé

Pony Pony Run Run – Hey you

En hommage à Adam Yauch qui vient de nous quitter…

Bestie boys – Intergalactic

Shaka Ponk – Let’s bang

Le dernier Damon Albarn est en écoute ce soir en attendant la sortie de l’album
Damon Albarn – The Marvelous Dream 

Très belle découverte.. Dommage de les avoir raté en première partie de The Do à la Maroquinerie

Saint Michel – Katherine

J’aime quand l’émission « Monte le son » découvre Miike Snow (et Santigold aussi d’ailleurs ^^) alors que leur premier album était déjà une vraie révélation. Un album que j’ai beaucoup écouté.. Je vous propose donc Silvia extrait du premier album et devil’s work issu du dernier album.

Miike Snow – Silvia

Miike Snow – Devil’s Work 

En ce vendredi, je me suis fait une petite session électro cet après midi en travaillant sur ma discussion de thèse. Il y avait bien évidemment quelques morceaux du dernier EP de C2C dont je vous propose un extrait.

C2C – FUYA

Le morceau de ce soir est une petite dédicace a un certain J  dit « Tchoupi » qui se reconnaîtra ;p  c’était Notre morceau !!!!!! Bonne écouteeeeeeee
Yann Tiersen- Sur le fil

J’ai adoré le live des Ghinzu hier soir sur direct star, j’ai donc eu envie d’écouter leurs morceaux aujourd’hui. Ils sont un des représentants majeurs de la scène rock belge.

Ghinzu – Dragster wave

Après le concert d’hier @ la flèche d’or, je vous propose un morceau de leur deuxième album, en attendant la chronique du concert.

Fanfarlo – Shiny things

Pour les avoir citer dans mon article sur le concert de Fanfarlo, je vous propose un morceau des Arcade Fire et un autre des Architecture in Helsinki.

Arcade Fire – No Cars Go

Architecture in Helsinki – Wishbone

En attendant la sortie de leur prochain album, je vous propose de patienter avec un morceau du précédent

Arch Woodmann – Tiny Dangers

J’ai découvert ce groupe il n y a pas si longtemps, il a sa place dans ma playlist du moment ^^

Django Django – Default

Pour les avoir raté hier au point éphémère, je vous propose le nouveau clip de baden baden

Baden Baden – Good heart

J’adore ce groupe, sur l’ album éponyme sorti en 2009, on peut trouver les tubes « teardrops », « crystalised » ou « Islands »

The XX – VCR

Le remix qui fait le buzz aujourd hui est Shout de Bernhoft, ce dernier sera sur la scène du trianon ce soir d’ailleurs ^^

Bernhoft  – Shout (remixé par C2C)

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, je vous propose de découvrir Woodkid, le clip « IRON » a fait le buzz sur le net il y a quelques mois et la il vient de sortir un nouvel opus « Run Boy Run »

Woodkid – Run Boy Run

le clip est juste énorme!!!

Woodkid – Iron

Un morceau de métal pour les non puristes comme moi ^^

Stone Sour – Bother

Petit accoustic de General Electriks

General Electricks – Tu m’intrigues

Les textes de Mister D..

Hello mes canards ^^


    Chaque semaine, je vous ferai partager un texte de l’un de mes potes, parce que je l’aime bien, parce que ses écrits sont incisifs, vrais et sans chi-chi, démarrons par ce poème moderne :)

 Bonne lecture..



Hier le prince charmant est mort…


Hier le prince charmant est mort et vous l’avez tué..
Mort causée par un excès de générosité, mort pour des sentiments qui ont été falsifiés
Le prince charmant est mort, oui mesdames, vous l’avez exterminé
A présent il ne reste plus que des chiens galeux et des charlatans pour vous courtiser.
Tirer un coup, se divertir et profiter, s’il le faut jusqu’à l excès,
Sont les devises de ses bandits affamés, qui ont pris pour cible vos cœurs esseulés.


En fait le prince charmant est mort, parce que sa princesse s’est barrée
Avec le charlatan du coin, un prince déguisé,
Malheureusement pour elle, Il était fin et rusé
Et il a fallu peu de chose pour que son premier amour appartienne au passé.


Aujourd’hui oui la princesse est morte, oui messieurs, vous l’avez tuée
Morte de tristesse, morte exténuée, las de fuir les rapaces et les crevards affamés
Car comme ce charlatan, ce bel enculé, 
Vous lui avez fait croire que vous étiez prêt à l’aimer
Mais vous n’aviez qu’une idée en tête : quêter jusqu’à en être rassasié
Moralité à être trop naïf on se fait baiser


J’aimerais croire que cette histoire n’est qu’un vilain conte de fées, malheureusement pour moi il se rapproche étrangement d’un conte de faits, proche d’une réalité qui est la notre et qui ne semble pas être résignée à disparaître.


Mercredi c’est le jour de la sortie du texte ou poème de Mister D, arrêtons le suspens je propose de lire la suite du « Prince charmant est mort » : 











M. Charmant…
Enterré dans vos cœurs au côté du Père Noël et de ses lutins
Hé oui mesdemoiselles, M. Charmant s’est éteint
Faisant à présent parti de la longue liste des défunts
Laissant derrière lui ses nombreux disciples
Des gentlemen, des hommes de bien
Le genre d’homme pour qui, la femme
Ne se résume pas à une paire de seins,
Un joli fessier ou une taille mannequin.
Un mot de vous , un regard, un sourire,
Et il fera de vous la déesse de son empire,
Bravant les interdits de ce monde
Afin qu’au creux de vos mains
La dernière lune vienne mourir.
Alors soyez attentives Mesdames
Car derrière un collègue, un bon copain
Peut se cacher la perle rare
Votre mec bien.

Pour cette troisième semaine, comme promis, je vous propose un nouveau texte de notre poète :)

c’est généralement quand on l’aime que l’on ne s’en apercoit pas.
c’est malheureusement quand on la quitte que l’on souhaiterait qu’elle soit là
dans ma tête encore résonne l’écho de sa douce voix
me murmurant tendrement à l’oreille « s’il te plaît, serre moi dans tes bras
mon coeur est en miettes, mais il est trop tard maintenant; j’ai fait mon choix.
et malgré mes prières, c’est bel et bien fini, elle ne reviendra pas.
comment puis-je apaiser ce mal qui me ronge..
suis-je réellement prêt à faire table rase de cette histoire qui hante mes songes.

ce texte est pour ceux et celles qui, un jour ont eu à faire un choix difficile, et qui ne peuvent se résoudre à oublier quelqu’un d’un simple battement de cils.


Avec quelques petites heures de retard, je vous livre la missive poétique de la semaine…


La gueuse et le chevalier







Ce soir c’est rimmel sur les yeux
Et fond de teint plein le visage
Son décolleté généreux
Laisse apparaître un coquin tatouage
Comme pour indiquer a ces messieurs
Que mademoiselle est loin d’être une fille sage.
Mais ne vous y fiez pas,
Cela n’est rien de plus qu’un mirage.
Elle veut juste ressembler aux autres,
Ne pas faire tache dans le paysage.
C’est dans cette boite prestigieuse
Que mademoiselle veut entrer
Alors elle n’hésite pas à afficher sa poitrine généreuse
Comme on le ferait d’un laisser passer.
Ce soir c’est son anniversaire
Et il compte bien s’éclater
Ça fait 6 mois qu’il est célibataire
A présent le mode chasseur est activé
C’est cette fille à l’apparence légère
Qu’il s’empresse d’accoster
Celle qui, dans la file d’attente faisait la fière
Exhibant sa féminité
Il lui propose d’abord un verre
Puis un second dans la foulée
Avant de l’attirer sur la piste
Ou notre belle ne tardera pas à s’écrouler
Trop d’alcool dans le sang,
Elle n’a pas su gérer
Intimidée par son délicieux prétendant
Ce deuxième verre, elle n’a pu refuser.
Lorsque que ses esprits elle eut retrouvé
C’est sur le trottoir qu’elle avait le cul posé
Là où les chiens de gardes de la soirée
Ont fini par la jeter.
Triste nuit pour notre cendrillon désenchantée
De son joli minois le fond de teint s’était barré,
Et de ses yeux, le rimmel avait coulé.
Mais sur ses lèvres s’est déposé un doux sourire
Quand en levant la tête elle aperçue son preux chevalier
Sorti de nulle part pour la secourir
Lui tendant sa main pour l’aider a se relever
Le visage illuminé par un large sourire
Ce soir Mademoiselle va rentrer accompagnée.
 Moralité il suffit d’un instant pour qu’une jolie poupée se transforme en gueuse mais cela n’a que peu d’importance tant qu’il existe un chevalier pour la rendre heureuse.
Le nouveau texte de Mister D est enfin disponible !!! oui, oui…  Je sais que vous l’attendiez tous ^^



Ce soir il s’est sapé
Pas pour une soirée télé, non!
Ce soir, il est invité.
Chemise repassée, petit pantalon « clean »
Chaussures bien cirées
Bref, il est prêt à décoller


il reçoit un message de la miss
qui commence et finit par cette fameuse phrase :
« je suis désolée »…
Nul besoin d’être un génie pour le comprendre
Le rendez-vous est annulé.
Elle lui dit qu’elle ne se sent pas bien
Que sa semaine l’a épuisée
Tout le monde a des moments de faiblesse
C’est pas grave, il la laisse se reposer.


Il apprendra plus tard, que chez elle, la veille
Une petite soirée entre copines avait été organisée
boissons alcoolisées, « fumette »,
elle n’a pas su gérer.
Après tout, c’est pas grave,
Ca ne fera que le 4 ème plans du mois
Ce soir pour lui ce sera donc plateau repas
Légèrement triste comme soirée.
Mais malheureusement, il devra s’en contenter.



Le texte de Mister D s’est fait désirer cette semaine, mais bon rien de tel que l’entente pour faire monter l’envie non ?





Petit, renoi, et… c’est tout
« Mange ta soupe si tu veux devenir beau grand et fort ! »
Voila la phrase magique balancée
À travers et à tort
Par de nombreux parents,
sans scrupules ni remords
Afin que leurs délicieux enfants,
Leurs charmants petits trésors,
Absorbent dans l’instant
Le dit breuvage, à l’aspect parfois ragoutant
Et la je dis NAN, NAN et NAN !
Je vous en prie, cessez de mentir à vos enfants !
Combien de fois ai-je entendu cela ?!
A mon goût, bien trop souvent.
Je vous laisse constater par vous même le résultat
En prenant ma personne comme argument :
Grand… Heu ouaip carrément.
Si la taille moyenne d’un hobbit
Comme référence tu prends,
C’est dans l’équipe national de basket
Que je suis embauché, assurément.
Beau… Je sais je sais ce que tu penses mon petit bouchon,
« ce type est un pur beau gosse, il me donne des frissons »
Sur ce fait, je ne te contredirais point tu as bien raison.
Tu as devant toi le travail du créateur, à l’apogée de son art
Oui Oui, bien qu’il fût mignon,
Adam n’était qu’une ébauche, un brouillon.
Fort… Si on considère, que réussir à porter 6 bouteilles
D’1,5 litres sur une distance de 20 mètres sans faire de pause
Est suffisant pour dire que l’on est fort
Alors je suis un surhomme, appelles moi Musclor !
(22,5 mètres à mon actif ^^)
Donc moi, petit renoi de mon état,
Je déclare la guerre aux golgoths
Aux beaux métisses aux yeux verts
Et à tous les mecs qui ont des gros pecs
Sérieux les mecs vous fichez en l’air
Mon sex appeal et ma crédibilité.
Que ce soit bien clair entre nous,
je vous aime bien les gars
je vous trouve très chou
mais comprenez moi
c’est déjà assez dur comme cela
de se faire une place entre les émos,
les mecs fashions et les teckto-Slims,
Alors si vous pouviez vous mettre un peu à l’ombre
Ce serait tout simplement sublime.





M comme Mercredi et Mister : D


Inspiration..




De sa tête s’évaporent les effets de la magique potion
Qui transforme de simples écrits en véritables partitions
Liqueur sans laquelle ses textes stagnent à l’état de brouillon
Semblable à un automate stoppé à l’ultime étape de sa fabrication,
Abandonné là, inerte, vide de toute animation,
Son esprit reste dans l’attente d’un souffle de vie, d’une révélation.
Les substances illicites l’aideraient peut être à activer son mécanisme de création
Pourtant il ne désire que sa défunte muse, mère nourricière de son imagination
Car à cette déesse éphémère, il ne souhaite aucune subrogation.
Aaaah, il est parfois difficile d’entamer un processus de réflexion
D’ailleurs, c’est sur ces mots que prend fin mon texte et ce sans conclusion
parce que de vous à moi, je vous le dis sans complexe, ce soir j’ai une panne d’inspiration…



Greenshape au café de la danse le 20.03.12 !!

P1070449
J’ai connu Greenshape il y a quelques mois, sur notre bon cher réseau social facebook en regardant une vidéo accoustique postée par un des guitaristes de Roken is dodelijk qui d’ailleurs était présent sur scène, j’ai tout de suite était emballée par son timbre de voix, un peu rauque, mêlant virilité et douceur.. je vous laisse en juger par vous même ^^

Il y a quelques semaines quand j’ai vu qu’il passait au café de la danse j’ai pas hésité :p

Je dois dire que j’ai été agréablement surprise par cette petite salle de concert tout près de Bastille, tout d’abord par sa sublime programmation, si je me retenais pas j’aurai réservé 10 dates, j’ai raté Général Electriks, the Notwist, heureusement bientôt Alan Corbel… mais également par la configuration même de la salle, très conviviale et intimiste, un bar surplombe la scène sur le coté, de plus c est parfaitement accessible, une simple marche à l’entrée, donc tout est réuni pour que il devienne un de mes QG concerts :)
Nous avons eu droit à deux premières parties :
Tout d’abord June & Décember, heureux gagnant d’un concours sur facebook pour avoir la chance de partager la scène, je vous mets la vidéo qu’ils avaient postés et qu’il les a fait gagné : 
et un des morceaux du concert le jour J, je vous épargne mes vidéos perso ^^ (je ne voudrais pas tuer vos oreilles hihi), la qualité est pas top, ca me donne vraiment envie d’investir dans un super appareil photo.. Néanmoins ce fût une agréable découverte, qui faudra suivre :)
Ensuite, ce fût au tour de Milkymee, la chanteuse qui a un petit décroché de voix à la Pj Harvey, était entourée d’un musicien touche à tout, bruitages électro en tout genre (plus ou moins réussis, loin d’être toujours utiles et appropriés) s’essayant même aux instruments à vents (oui oui c’est audacieux dans l’indie grunge rock) ainsi qu’une percussionniste / joueuse de flûte traversière lol.
C’était sympa, ils testent des choses, partent sur plusieurs pistes, après je pense que c est pas encore pleinement abouti, mais la voix d’émilie est particulièrement intéressante, je pense qu’il faudrait rester à l’essentiel, guitare-voix.

Greenshape arrive ensuite seul sur scène, se mettant au clavier et jouant un sublime morceau..

On a eu un super concert, on a pu retrouvé la plupart des morceaux de son premier album, Everglades, Story teller, une chanson écrite pour sa meilleure amie qui l’a hébergé (Chloe’s House), Feel better, une magnifique reprise de Chris Isaak, et même un inédit lily qui a écrit après un coup de coeur furtif.
Le concert a oscillé entre accoustique voix/clavier, morceaux plus péchus et énergiques avec tout le groupe, émotions, partage avec le public. ce fût un bon moment :) Nous avons ressenti la joie d’être sur scène parmi nous,  c’était touchant.

Pour finir je vous poste une vidéo de son clip Story teller :)

Ps: je remercie mister D pour avoir partager cet instant avec moi, et pour ses photos de meilleure qualité ^^

Informations pratiques 
Le Café de la danse, 5 Passage Louis Philippe 75011
Renseignements 01.47.00.57.59
Métro : Bastille
Pour avoir la programmation : http://www.cafedeladanse.com/
Style musical : assez varié pop, rock, sognwritter, ska, électro, indé, prgrammation actuelle

Accessibilité aux PMR ++++
- Entrée par un porte juste à côté de l’entrée principale
- 1 grosse marche mais utilisation possible d’une pente amovible
- Pas de place PMR particulière, on peut se placer au premier rang, et l’accompagnateur peut s’asseoir sur la première marche de l’estrade à côté
- Accueil personnel : parfaite, rien à redire

Remarques et appréciations personnelles  
Salle très sympa, intimiste, bonne programmation, on est bien placé, bon accueil.

1 18 19 20 21